Interview M. Bendekken Moulay Bachir, Président- Fondateur du Groupe BENALYA : «Nous avons décidé de créer un système qui pulvérise automatiquement et uniquement la personne à désinfecter, pour répondre au besoin croissant en cette période de Covid-19», explique M. Bendekken

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Mr Moulay Bachir Bendekker est né en 1976 à Agadez au Niger. Titulaire d’un Bac C, d’une maitrise en Génie électrique, d’Ingéniorat en Electronique Informatique, il est fondateur et PDG du Groupe Benalya, un ensemble de 4 entreprises dans le domaine de l’énergie, de l’irrigation, de l’élevage, de la sécurité électronique, du BTP écologique et de la formation. Le Groupe Benalya a été  créé en 2011, après la création en 2008 de l’Ecole Polytechnique de Niamey (EPN). Il a pour but de faire la coordination et la gestion stratégique de toutes ces filiales, à savoir: l’énergie, l’eau, l’irrigation, l’agroalimentaire, la formation etc. Dans cet entretien, Bendekken parle de la dernière invention du groupe à savoir le tunnel de désinfection solaire automatique, mis au point dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la pandémie à coronavirus. Il évoque aussi les différents domaines d’intervention ainsi que les perspectives du groupe Benalya.

BENALYA a récemment mis en place, un système de désinfection, dans la cadre de la lutte contre la Covid-19. Qu’est-ce-qui vous a poussé à mettre en place un tel dispositif et comment fonctionne-t-il ?

En plus de l’EPN, il existe un Bureau de recherche et développement, qui nous a permis de faire des investigations, dans le domaine de l’électricité et de l’automatisme aussi. Alors, nous avons profité de la période du confinement, suite à la pandémie de la Covid-19, pour avancer dans nos projets de recherche et surtout mettre l’accent sur une invention qui entrerait dans le cadre de la lutte contre cette pandémie. Nous avons d’abord pensé à des petites choses comme des pompes à injection pour laver les mains. Par la suite, nous avons approché les médecins et les agents de la Police sanitaire, pour comprendre la façon dont ils font la désinfection. Nous avons compris qu’avec les pulvérisateurs manuels, il faut pulvériser partout. Alors nous avons décidé de créer un système qui pulvérise automatiquement et uniquement la personne à désinfecter, pour répondre au besoin croissant en cette période de Covid-19. C’est ainsi, qu’ils nous ont donné leur accord, alors c’était parti pour la création du système de désinfection solaire automatique.

Ce système nous l’avons conçu costaud, résilient (à cause notamment du vent, de la poussière, de la température, etc.), mais aussi à cause du fait que les gens ne sont pas habitués aux systèmes automatiques. Alors il fallait fabriquer quelque chose de résistant pour qu’il dure. L’automatisme ne fonctionnant qu’avec l’énergie, et étant donné que notre pays regorge d’un potentiel solaire inestimable mais très peu utilisé, nous avons décidé de mettre en place, un système de désinfection solaire, automatique et qui fera aussi la prise de température automatiquement. Au début de la conception dudit système, nous avons écrit au Ministère de la Santé Publique pour l’en informer. Il a répondu favorablement et a envoyé une équipe qui nous a visité et même apporté des corrections sur notre travail. Suite à divers tests, constats et corrections, que nous avons faits ensemble, il a été proposé et accepté une version finale du système qui a été exposée et expérimentée, comme vous l’avez vu, lors des élections du 27 décembre dernier, à la Mairie Centrale de Niamey.

Quels sont les matériaux utilisés par BENALYA pour fabriquer un tel dispositif ?

En plus du soleil, qui est sa seule source d’énergie, ce dispositif utilise d’autres matériaux. En effet, il répond à au moins quatre (4) axes d’objectifs du développement durable, à savoir à savoir: ODD3 bonne santé et bien-être, ODD7 énergie propre et d’un cout abordable, ODD 9 Industrie innovation et infrastructure et ODD 12 consommation et production responsable. Ce dispositif est efficace au Niger à 100%. Ainsi, nous avons utilisé du fer (métal), du plastique, de l’aluminium, des fils électriques pour conduire l’énergie solaire et l’automatisme, pour la production et la diffusion du produit, ainsi que la signalisation. A part quelques pièces détachées que nous importons, pratiquement tout est fait ici localement, c’est donc un produit Made in Niger.

Le 27 décembre dernier, un de ces dispositifs de désinfection a été installé au niveau du bureau de vote N° 001, sis à l’Hôtel de ville de Niamey. Quels ont été, selon vous, les résultats d’une telle expérimentation ?

En effet, ce système de désinfection automatique a été placé et a démarré au niveau du la Mairie Centrale de Niamey, le jour des élections, dès 6 heures du matin et n’a été arrêté bien qu’après 20 heures du soir. Le constat que nous faisons est de dire que nous sommes plus que satisfait dudit système. Car cette expérimentation nous a, non seulement, confirmé les différents tests (robustesse et efficacité), que nous avons effectués mais aussi nous avons vu le dévouement, la mobilisation et aussi les félicitations et les remerciements du public autour de cette invention. En somme, ce jours-là, c’est plus de 700 désinfections automatiques qui ont été effectuées en 14 heures de temps et cela sans aucune rupture ou anomalie. Ce qui prouve aussi la fiabilité de ce tunnel de désinfection automatique. Plusieurs personnes, des hautes personnalités comme des simples citoyens, ont contemplé, apprécié, soutenu et encouragé cette innovation du Groupe Benalya. Je saisis l’occasion pour remercier la CENI et la Mairie qui nous ont permis d’exposer et d’expérimenter cette création avec le grand public. C’est une source de fierté pour notre groupe et désormais, un peu partout, ici au Niger comme ailleurs, on voit et on parle de ce système de désinfection automatique solaire, qui est désormais opérationnel, efficace et disponible à Benalya.

Comment comptez-vous vulgariser ce système de désinfection aussi bien au Niger qu’ailleurs ?

D’abord coté communication par des démonstrations comme celle faite le 27 décembre 2020 à l’Hôtel de Ville, approcher toutes les institutions publiques et autres organismes. Du côté de la production nous allons mettre en place un volet formation pour le renforcement de capacités vers une qualification et une professionnalisation des ouvriers et une chaine de fabrication, de la découpe du métal à l’assemblage en impliquant des centaines des jeunes. Pour la commercialisation, nous allons mettre un réseau de distributeurs agréés pour la vente, le SAV et pérenniser ainsi ces systèmes dans l’intérêt de nos chères populations.

Quels sont les perspectives pour le Groupe BENALYA ?

Je dois dire que nos produits ont beaucoup d’impact notamment dans le domaine de la création d’emplois. Donc notre objectif est de fabriquer des milliers de ces désinfecteurs automatiques, d’où l’importance de la main d’œuvre nécessaire. Ainsi, l’une des perspectives est d’en vendre des milliers et de promouvoir l’emploi des jeunes ici comme ailleurs. Mais nous espérons que cela va pousser les gens à comprendre, à croire et à se convaincre qu’il est bel et bien possible de créer au Niger. A Benalya nous sommes ouverts et disposés à partager ce que nous connaissons dans l’intérêt de nos populations et de notre cher Niger. Ce Système de désinfection solaire est conçu dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et contre tout autre virus ou bactérie. Donc il peut être utilisé un peu partout au-delà même de cette pandémie. Pour sa vulgarisation, nous comptons mettre en place un réseau de franchise. On va identifier des jeunes distributeurs qu’on va former au besoin. D’autres jeunes seront aussi formés soit en peinture, soudure, installation électrique, bref, ils seront répartis selon les tâches que nécessite la fabrication du tunnel de désinfection solaire automatique. Mieux, je pense qu’il faut impérativement que l’Etat nous accompagne. Surtout, nous espérons profiter aussi du décret présidentiel dans ce cadre. Nous voulons que tout le matériel importé qui entre dans la fabrication de ce système de désinfection soit exonéré de taxes. C’est la filiale de Benalya, Benisef, qui va s’occuper de la fabrication et de la vente de tous ces produits.

Interview réalisée par Mahamadou Diallo (onep)