Investiture du Président réélu du Faso, hier, à Ouagadougou : Le Président Issoufou Mahamadou a pris part à la cérémonie officielle

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a pris part, hier lundi 28 décembre 2020, au Palais des Sports de Ouaga 2000, à la cérémonie officielle d’investiture du Président réélu de la République du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré.

Elu dès le premier tour de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020 avec 57,74% des voix, pour un nouveau mandat de cinq ans, SEM Roch Marc Christian Kaboré a prêté serment lors d’une audience solennelle devant le Conseil Constitutionnel avant de recevoir les insignes de Grand Maître des Ordres Nationaux du Faso.

Outre SEM Issoufou Mahamadou, neuf présidents africains ont pris part à cette cérémonie de prestation de serment : il s’agit des Chefs d’Etat de Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée Bissau, du Liberia, de la République Islamique de Mauritanie, du Sénégal, du Tchad et du Togo. Le Premier Ministre du Mali, représentant le Président de la Transition, les représentants de plusieurs chefs d’Etat africains, les présidents de la Commission de l’Union Africaine, de la CEDEAO et de l’UEMOA ainsi que le représentant du Secrétaire Général de l’ONU ont également assisté à cette cérémonie.

Dans un discours officiel, le Président du Faso a adressé «ses sincères remerciements» à ses illustres invités notamment les Chefs d’Etat qui ont honoré de leur présence cette investiture». Il a aussi salué, au nom du peuple burkinabé, la «présence amicale et fraternelle» de «ces éminentes personnalités nationales et étrangères venues des quatre coins de la planète pour être témoin de ce moment historique», soulignant que leur présence «honore le peuple burkinabé».

Après avoir évoqué «les défis sécuritaires, sanitaires et sociaux sans précédent» auxquels est confronté son pays, SEM Roch Marc Christian Kaboré a assuré ses compatriotes de sa volonté et sa détermination à œuvrer pour le développement social, économique et culturel du Burkina Faso.

Ce nouveau quinquennat s’annonce avec pleins de défis et d’espoirs «pour la construction de notre pays et la satisfaction des aspirations légitimes de notre peuple», a-t-il déclaré. De ce fait, le Chef de l’Etat burkinabé s’est engagé à rester «attentif à l’ensemble des préoccupations de notre peuple surtout en ce qui concerne la réconciliation nationale, la paix et la sécurité, gages de toute action de développement».

La poursuite de la lutte contre la corruption, les passe-droits, la justice équitable pour tous les Burkinabé et la bonne gouvernance sont également au centre de ses préoccupations.

Rappelant les principaux objectifs de son quinquennat, SEM Roch Marc Christian Kaboré a invité les Burkinabé sans exclusive, «à l’ardeur au travail, à la défense de l’intérêt supérieur de la nation qui a besoin de l’union sacrée de ses fils et de ses filles pour son développement et pour tenir son rang dans le concert des nations.»

A noter que le Président Issoufou Mahamadou a été accueilli, à son arrivée à l’Aéroport International de Ouagadougou, au pied de la passerelle de l’avion présidentiel, par le Premier Ministre du Faso, SEM Christophe Marie Joseph Dabiré.

Le Chef de l’Etat qui a regagné Niamey, hier en fin d’après-midi, était accompagné, dans ce déplacement, de M. Foumakoye Gado, ministre d’Etat, Directeur de Cabinet par intérim du Président de la République.

Abdourahmane Alilou AP/PRN (onep)