Journée internationale de la protection de la couche d’ozone : Le Ministre Almoustapha Garba appelle à une intensification de la sensibilisation et au renforcement des bonnes pratiques

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Niger commémore aujourd’hui, à l’instar de la communauté internationale la journée internationale de la protection de la couche d’ozone  sous le thème « Ozone pour la vie : 35 ans de protection de la couche d’ozone ». À cette occasion, le Ministre de l’environnement et du développement durable, Almoustapha Garba a livré un message hier pour mettre en avant 35 ans de coopération internationale couronnés d’actions multiformes pour reconstituer le trou de l’ozone, creusé par les gaz employés dans les aérosols et dans les appareils de refroidissement.

 

Le ministre de l’environnement et du développement durable, Almoustapha Garba a précisé que le Niger, après avoir ratifié tous les instruments juridiques internationaux qui concourent à la protection de la couche d’ozone, n’est pas resté en marge de ce combat planétaire, nonobstant le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19 et des inondations liées aux fortes précipitations enregistrées ces derniers temps sur l’ensemble du territoire national. Il a indiqué que cette situation nous interpelle « à redoubler d’efforts à la hauteur des défis émergents qui nous assaillent, en consacrant des investissements de types nouveaux et structurants pour construire des sociétés plus résilientes au changement climatique et lutter contre la dégradation de la couche  d’ozone ».

Almoustapha Garba a ajouté qu’en sa qualité de partie prenante au protocole de Montréal « notre pays a mis en œuvre avec succès le plan de gestion et d’élimination finale des fluides frigorigènes, et le gel de sa consommation en hydrchlorofluorocarbures (HCFC) largement utilisés dans les systèmes de climatisation et de froid ». Il a aussi rappelé que, dans le cadre de la protection de la couche d’ozone, le Niger a organisé « la formation d’une centaine de professionnels de froid des régions de Maradi, Zinder, Agadez, Dosso et Niamey sur la reconversion des équipements de refroidissement, la promotion des bonnes pratiques en matière de réfrigération et de gestion rationnelle des gaz aérosols, et la dotation en kits de formation technique au bénéfice des centres de formation professionnelle et des structures régionales de l’Association des professionnels du froid du Niger ».

Le ministre Almoustapha Garba s’est dit conscient qu’en dépit de tous les efforts consentis, beaucoup reste encore à faire pour gagner le pari contre la dégradation de la couche d’ozone stratosphérique. « C’est pourquoi, en cette journée commémorative, je voudrais, au nom de Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, lancer un appel à tous les acteurs étatiques, aux ONG et associations d’intensifier la sensibilisation du public et le renforcement des capacités des praticiens de froid, sur les bonnes pratiques de gestion rationnelle des gaz aérosols et promouvoir des équipements électroménagers économes d’énergie et accessibles aux ménages nigériens », a-t-il déclaré.

Almoustapha Garba a enfin lancé un appel à l’endroit des partenaires au développement « pour continuer à soutenir les efforts du Gouvernement et des populations pour l’atteinte des Objectifs du développement durable ». Il s’est enfin dit confiant de l’engagement de tous « pour continuer à œuvrer vers un mode de consommation plus durable notamment qui protège la couche d’ozone et garantit le mieux-être de tous et de chacun ».

 

Souleymane Yahaya(onep)