Journée mondiale de l’alimentation : Agir pour avenir ‘’Faim Zéro ‘’

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Niger, à l’instar des autres pays du monde, célébrera le samedi 16 octobre 2021, la journée mondiale de l’alimentation. A cet égard, le représentant de la FAO au Niger, M. Attaher Maiga, a livré un message. Cette journée intervient dans un contexte où le Niger lutte courageusement et efficacement contre la pandémie de la Covid-19 et l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.  Cette célébration intervient  également  comme à l’accoutumée juste à la fin de la campagne agro-sylvo-pastorale, signe d’abondance et d’espoir pour certains mais aussi signe de déficits de production pour bien d’autres agriculteurs, pasteurs et pêcheurs.

Dans le message qu’il a livré, le représentant de la FAO au Niger a affirmé que cette année, la journée mondiale de l’alimentation a lieu à un moment crucial. En effet,  la pandémie de la covid-19 est encore un défi mondial, source d’incalculables pertes et souffrances, les effets de la crise climatique sont palpables partout, certaines récoltes sont parties en fumée, des maisons ont été emportées par les flots et un nombre infini de vies ont été dévastées.

Les défis de la sécurité alimentaire mondiale n’avaient plus été aussi graves depuis fort longtemps. Toutefois, a notifié M. Attaher  Maiga, ces dernières années, il a été fait preuve de résilience et d’abnégation.

A cet effet,  la FAO, le FIDA, le PAM et plusieurs autres agences du système des Nations Unies renouvellent leur engagement afin d’amplifier les appuis aux pays et aux populations face aux chocs et aux défis multiples. « Notre vision commune et nos engagements sont en appui à la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030 dans une perspective de transformation des systèmes agroalimentaires en vue de les rendre plus efficaces , plus efficients, plus résilients et plus durables, sans laisser personne de côté», a expliqué le représentant de la FAO au Niger. Il a rappelé que le mois passé, le sommet des Nations Unies sur le système alimentaire a vu le monde entier converger et s’engager pour transformer ensemble les systèmes agroalimentaires mondiaux. Ce sommet a été celui des « populations », « des solutions », des « actions » avec des centaines de dialogues porteurs d’idées et de plans d’action prouvant leur engagement collectif.

La voix du Niger, a –t-il dit, a été portée à ce sommet par le Président de la République du Niger, SEM. Mohamed Bazoum qui a décliné les engagements du Niger dans la transformation des systèmes alimentaires du Niger et la modernisation du monde rural, dans une perspective de développement des chaines de valeurs agro-sylvo-pastorales et halieutiques, de création d’opportunités commerciales et d’emplois, notamment au profit des jeunes et des femmes et de protection et cohésion sociale

 La FAO, ensemble avec le FIDA, le PAM et les autres agences du système des Nations Unies a rassuré le représentant de la FAO au Niger, comptent poursuivre leur appui au Niger de façon coordonnée pour permettre d’atteindre l’objectif de développement durable numéro 2 : «  éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable ».

Par Rahila Tagou(onep)