Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse, édition 2022: La ministre de l’environnement appelle à redoubler d’efforts pour venir à bout de ces fléaux

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le monde célèbre demain 17 juin, l’édition 2022 de la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sècheresse sous le thème «Tous ensemble pour vaincre la sécheresse». A cette occasion, la ministre de l’Environnement et de la lutte contre la désertification, Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa, a livré un message pour souligner l’importance d’une telle journée pour le Niger, un pays en partie désertique mais qui dispose des stratégies efficaces dont la mise à l’échelle nationale s’impose.

Dans son message, la ministre de l’Environnement et de la lutte contre la désertification a rappelé qu’en trente (30) ans (entre 1980 et 2010), le Niger a connu sept (7) sécheresses qui, au-delà de leurs impacts environnementaux négatifs, se sont traduites par d’importants déficits alimentaires et fourragers ayant conduit à un exode massif des populations rurales et une forte mortalité du cheptel. Conscient des enjeux liés à la résurgence de la sécheresse, a-t-elle poursuivi, le Niger met en oeuvre plusieurs politiques et stratégies dans le but de renforcer la résilience de ses communautés et ses écosystèmes. La ministre s’est réjouie ainsi de la mise en oeuvre de la «Contribution Déterminée au niveau National», récemment adoptée par le gouvernement et de «l’Initiative les Nigériens Nourrissent les Nigériens» dont l’objectif global est de contribuer à mettre durablement les populations nigériennes à l’abri de la faim et de la malnutrition et à leur garantir les conditions d’une pleine participation à la production nationale et à l’amélioration de leurs revenus.
Selon Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa, d’importantes pratiques et technologies de gestion durable des terres sont développées et capitalisées dans le pays. Leur mise à l’échelle, a-t-elle souligné, constituerait une réponse appropriée pour prévenir et surmonter la sécheresse. La ministre de l’Environnement et de la lutte contre la désertification demande aux parties prenantes de cette lutte «d’intensifier les efforts de mobilisation des eaux à des fins agricoles au sens large du terme, de mettre à l’échelle des techniques éprouvées de gestion durable des terres, et d’Agriculture Intelligente au Climat, et enfin de renforcer les efforts de mobilisation des ressources financières dédiés à la lutte contre les effets de la sécheresse».
La ministre de l’Environnement et de la lutte contre la désertification a indiqué que le thème de cette année rappelle opportunément que «les questions de préservation de l’environnement en général et de lutte contre la sécheresse en particulier doivent être abordées de manière inclusive et holistique pour un engagement collectif et une solidarité agissante». Mme Garama Saratou Rabiou Inoussa a renouvelé l’estime du pays à l’égard de ses partenaires techniques et financiers et les a exhortés «à poursuivre davantage leurs soutiens et accompagnements en faveur des actions de lutte contre la sécheresse et la désertification» au Niger. Elle a souligné également l’engagement personnel du Président de la République Mohamed Bazoum, et de son Gouvernement dans la lutte contre la désertification et la sécheresse. Proclamée par l’Assemblée Générale des Nations Unies en 1997, la journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse vise à sensibiliser le grand public au sujet de la désertification et de la sécheresse d’une part, et à renforcer la participation des communautés à tous les niveaux en vue d’une lutte plus efficace contre ces fléau dans les pays touchés, particulièrement en Afrique, d’autre part.

Souleymane Yahaya(onep)