Journée mondiale de lutte contre la tuberculose : Le taux de succès thérapeutique est passé de 82% en 2019 à 84% en 2020 pour un objectif de 85%, selon le ministre de la Santé publique

Société
Spread the love

Sharing is caring!

A l’instar de la communauté Internationale, le Niger célèbre aujourd’hui 24 mars 2022, la journée Internationale de lutte contre la tuberculose édition 2022. Le thème retenu pour cette édition est ‘’ Investir pour mettre fin à la tuberculose. Sauver des vies’’. A la veille de cette journée, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, Dr Idi Illiassou Mainassara a livré un message dans lequel il a félicité tous les acteurs, notamment les ONG, les associations, le secteur privé et les autres ministères engagés dans la lutte contre cette maladie.

La tuberculose est une maladie infectieuse et contagieuse qui, entraine aujourd’hui de profondes conséquences socio-économiques notamment avec l’émergence de la tuberculose multi-résistante dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Elle est aussi considérée comme un problème de santé prioritaire au Niger. Sa prise en charge fait partie intégrante du paquet minimum d’activités des services de santé. 

Pour le ministre de la Santé publique, cette journée est une occasion pour sensibiliser les populations sur le fardeau considérable que représente cette maladie. Elle permet aussi de souligner les efforts mondiaux fournis pour l’atteinte des objectifs de développement durable. «Selon les estimations de l’OMS, au plan mondial, le nombre de personnes nouvellement diagnostiquées et signalées comme tuberculeuses est passé de 7,1 millions en 2019 à 5,8 millions en 2020, soit une baisse de 18% par rapport à 2012 et bien en deçà du niveau de 10 millions de personnes qui ont contracté la tuberculose en 2020», a rappelé le ministre en charge de la Santé publique. Au Niger, 10.270 patients tuberculeux ont été testés au VIH en 2021 avec 326 patients co-infectés TB/VIH. Concernant la tuberculose multi résistante 558.000 cas étaient attendus dans le monde» a-t-il précisé.

Le programme National de Lutte contre la Tuberculose a dépisté de 2018 à 2019, 47.059 cas de tuberculose sensible chez les adultes sur 50.500 cas attendus soit (93%), 1914 cas de tuberculose pédiatrique sur 3700 soit 87% et 327 cas de tuberculose multi résistante sur 866 cas attendus soit 38%, a expliqué le ministre de la Santé.

En ce qui concerne les résultats du traitement a-t-il ajouté, on note une amélioration d’année en année. Ainsi, le taux de succès thérapeutique est passé de 82% en 2019 à 84% en 2020 pour un objectif de 85% fixé par la Programme National de Lutte contre la Tuberculose. Le ministre a rappelé que le Niger a souscrit à la stratégie de l’Organisation Mondiale de la Santé pour mettre fin à la tuberculose (THE END TB STRATEGY) dans sa Vision : «Un monde sans tuberculose » c’est à dire Zéro décès et aucune maladie ni souffrance due à la tuberculose.

Pour renforcer la lutte contre la tuberculose au Niger, le Ministère de la Santé Publique a

entamé une réforme du Programme National de Lutte contre la Tuberculose. Le programme bénéficie d’un soutien du gouvernement à travers la gratuité des examens de dépistage pour tout malade suspect de tuberculose ainsi que les soins, le renforcement des capacités humaines et technique du programme, la création d’une ligne budgétaire annuelle pour l’achat de médicaments, réactifs et consommables pour 450 millions de FCFA.

Dr Idi Illiassou Mainassara a sollicité le soutien de tous et de toutes pour atteindre les objectifs que le Niger s’est fixé dans la lutte contre la tuberculose, et  remercié tous les partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Niger dans le cadre du contrôle de cette maladie.

Rachida Abdou Ibrahim(Stagiaire)