Journées de Coopération et de Partenariat Nigéro-Tunisiennes : Un cadre d’échanges sur les partenariats économiques et les investissements

Société

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger (CCIN) en partenariat avec l’Organisation Professionnelle des Entrepreneurs Tunisia (OPEN) organisent à partir du 29 juin et ce pour 4 jours à Niamey, les journées de coopération et de partenariat Nigéro-Tunisiennes. L’ouverture de cette rencontre a été présidée par le Ministre du Commerce, M. Alkache Alhada en présence de plusieurs autres personnalités. Cette activité a été sanctionnée par une signature de convention entre les deux pays.

Le Ministre du Commerce, M. Alkache Alhada a rappelé les grands moments historiques qui ont caractérisé les relations politiques et économiques entre le Niger et la Tunisie et qui constituent aujourd’hui le ciment de ces relations. Aussi, il a évoqué le cadre réglementaire en matière de climat des affaires très attrayant au Niger qui, selon lui, a connu des améliorations substantielles durant cette dernière décennie, consacrant ainsi la libéralisation des échanges et l’ouverture commerciale du pays. Cela, a-t-il dit, traduit concrètement la ferme volonté du gouvernement de faire du Niger entre autres un hub commercial avec les pays du Maghreb.

« Le Niger offre beaucoup d’opportunités d’affaires, ce qui s’inscrit ainsi dans la droite ligne des engagements contenus dans le Programme de Renaissance Acte III du Président de la République, SE. Mohamed Bazoum, et du discours programme du Premier ministre qui accordent une place de choix au développement des partenariats économiques et commerciaux par le développement des infrastructures et l’exploitation des potentialités économiques du pays », a-t-il affirmé.

Ainsi, pour le Ministre du Commerce, ces journées de coopération et de partenariats doivent être perçues comme une opportunité qui doit être saisie, tout en s’inscrivant dans une logique d’un partenariat gagnant-gagnant à la faveur des liens étroits qui unissent les deux pays. Il a, par la fin, recommandé que les échanges B to B doivent conduire à la mise en place de partenariats pour un renforcement accru de cette coopération.

Pour sa part, le président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Niger, M. Moussa Sidi Mohamed a souligné que cette visite intervient à un moment particulier de la vie économique du Niger où tous les accélérateurs de croissance, dont tout pays a besoin pour amorcer sa mutation économique et son développement, doivent être boostés. La tenue des Journées de Coopération et de Partenariat entre le Niger et la Tunisie constitue une occasion pour les hommes d’affaires des deux pays d’échanger sur les possibilités d’un partenariat économique et ainsi aboutir à des investissements.

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Niger en tant que structure d’appui, d’encadrement et d’accompagnement entend, selon le président Moussa Sidi Mohamed poursuivre son assistance technique à l’endroit de l’ensemble des opérateurs économiques à travers ses

Institutions et Etablissements spécialisés. Ce dispositif est mis à l’évidence selon M. Moussa Sidi Mohamed pour répondre, aux attentes des entreprises et contribuer efficacement à l’amélioration de la pratique des affaires au Niger. Aussi, il a rassuré les partenaires de la détermination du gouvernement nigérien à accompagner le secteur privé afin de le rendre comme un véritable moteur de croissance économique.

Pour sa part, le Président de l’Organisation Professionnelle des Entrepreneurs Tunisia (OPEN) M. Ridha CHAARA a d’abord indiqué que malgré tous les atouts, la coopération économique et commerciale entre le Niger et la Tunisie est restée bien en deçà des opportunités et des potentialités réelles qui s’offrent à eux. Aussi, vu que tous les experts et les organismes internationaux spécialisés s’accordent sur l’importance du rôle que jouera l’Afrique dans l’économie mondiale aux cours des années à venir et des opportunités qu’elle recèle en termes de croissance et de partenariat dans tous les domaines, la Tunisie et le Niger sont appelés à assumer pleinement le rôle qui leur est dévolu en tant qu’acteurs actifs dans cette évolution.

« Les entreprises et les grands groupes tunisiens participent à ces journées avec des propositions de coopération dans plusieurs domaines à l’instar de l’industrie, l’agroalimentaire, le bâtiment, les travaux publics, la promotion immobilière, l’enseignement supérieur, la santé, la formation, les nouvelles technologies, les études et le consulting. Ils sont porteurs de projets visant la valorisation des ressources et des grandes potentialités humaines dont disposent nos deux pays et ce dans le cadre du développement de notre partenariat aussi bien bilatéral que multilatéral », a-t-il dit.

Rachida Abdou Ibrahim(onep)