La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou préside la cérémonie de réception de logements sociaux : Un complexe de 50 logements remis gracieusement aux plus démunis à Bangoula

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, présidente de la fondation Tattali Iyali, a présidé le 20 novembre dernier à Bangoula, la cérémonie officielle de réception d’un village moderne constitué de 50 logements sociaux, un CSI de type 2, une boulangerie, une école, une mosquée de grande prière, plusieurs forages équipés, un grand verger commun et une école franco-arabe de 9 classes en matériaux définitifs. En plus de ces infrastructures gratuitement offertes à 50 familles démunies, la fondation koweitienne de bienfaisance Al Najat, à travers l’association AAHS, a remis aux nouveaux occupants un troupeau constitué de 100 vaches et 400 chèvres. L’ensemble du projet est estimé à plus de 450 millions de francs CFA. Plusieurs membres du gouvernement ainsi que les autorités régionales et locales de Tillabéry ont pris part à la cérémonie.

A la cérémonie de réception de complexe baptisé Village Abdoul Aziz Al Hassan, la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou a salué la pertinence du partenariat dynamique et fructueux entre sa fondation Tattali Iyali et l’Association d’Appui pour le Secours Humanitaire (AASH). Elle a souhaité que cette action de solidarité agissante conduite par AASH fasse école afin que d’autres familles vulnérables puissent disposer de tels logements avec toutes leurs commodités. «Une maison est, pour une famille, le premier facteur de sécurité mais aussi de dignité et de bien-être. Offrir un logement décent aux familles c’est donc les sécuriser, préserver leur dignité et garantir leur mieux-être», a indiqué la présidente de la fondation Tattali Iyali.

Pour Dr Lalla Malika Issoufou, les logements sociaux réceptionnés permettront de soulager les difficultés quotidiennes des familles bénéficiaires et d’améliorer leurs conditions de vie. Elle a rappelé que l’un des engagements du Président de la République en matière de logements sociaux est qu’ils profitent en priorité aux plus démunis, c’est à dire à ceux qui en ont le plus grand besoin. «Je salue donc l’initiative de AASH qui est en cohérence avec le Programme de Renaissance porté par le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, et mis en œuvre par le Gouvernement», a-t-elle ajouté, et d’appeler l’association AASH a poursuivre ses efforts et les autres partenaires à lui emboiter le pas.

Le représentant de la fondation Al Najat, M. Oumar Y. A. Althomanie a déclaré que le village Abdoul Aziz Al Hassan est un rêve qui est devenu une réalité. L’objectif de ce projet et de trouver un cadre idéal de paix et de sérénité pour des familles, avec des commodités nécessaires pour poursuivre l’éducation des enfants. Il a assuré que depuis la création de la fondation AL Najat et sa décision de soutenir les populations démunies du Niger «les bienfaiteurs koweitiens sont rentrés en compétition pour apporter leur aide et leur soutien». M. Oumar Y. A. Althomanie a enfin invité les autorités et les bénéficiaires à prendre soin du village pour qu’il remplisse l’objectif pour lequel il a été construit.

Les autorités régionales et communales, conduites par le gouverneur de Tillabéry, ont témoigné leur satisfaction à l’égard de la Présidente de la fondation Tattali Iyali et de ses partenaires pour les innombrables actions menées dans la région en faveur des populations les plus pauvres. Pour l’Honorable Abdoulaye Nouhou, Chef de canton de Karma, la dynamique qui entoure la construction du village Abdoul Aziz Al Hassan «est souhaitée et doit être entretenue pour le bonheur et le bien-être de la population». Il a félicité le gouvernement qui a mis gracieusement le terrain à la disposition des partenaires pour soutenir les populations pauvres de son canton.

Le village Abdoul Aziz Al Hassan est un cadre de vie approprié, composé de 50 logements en matériaux définitifs, 1 CSI de type 2 équipé en lits et en mobiliers de bureau, 3 châteaux d’eau, 1 boulangerie, 1 mosquée de vendredi, 9 salles de classes équipées pour servir d’école Primaire Franco-Arabe, et un verger. Le coût global de ce projet est de plus de 450 millions de francs CFA sur financement de la Fondation ALNAJAT. Ce village en matériaux définitifs est le 3ème du genre réalisé par l’Association AASH, après celui de M’Bama en 2019 et la cité AL MADINA à Niamey inaugurée en juillet 2020. Une autre cité de 100 logements est actuellement en cours de construction à Koira Gourma dans la commune rurale de Namaro.   Souleymane Yahaya(onep