La Première Dame Hadjia Aissata Issoufou prend part au sommet virtuel de l’Initiative des Premières Dames de la Fondation Merck (MFFLI Sommet VC) : Partager des expériences, discuter des défis et définir des solutions

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Première dame du Niger, Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation  Guri vie meilleure, a participé le lundi 31 août 2020,  au premier sommet virtuel de Merck Foundation First Ladies Initiative. Ce sommet a été présidé par le président de Merck, Prof. Franck Stangenberg, et Dr RashaKelej, directrice exécutive de la Fondation Merck et présidente de la campagne Merck ‘’Plus Qu’une Mère’’. En effet, treize premières dames africaines, qui sont également ambassadrices de Merck ‘’Plus qu’une Mère ‘’, ont pris part à ce sommet afin de partager leurs  expériences, de discuter des défis et de définir des solutions pour renforcer davantage les capacités des soins de santé afin de mieux répondre à cette pandémie mondiale en Afrique. Il s’agit de la Première Dame du Niger, Hadjia Aissata Issoufou, présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure, celles du Zimbabwe , de la Zambie, du  Sierra Leone,  de la  Namibie, du Mozambique, du Malawi,  du Ghana, de la Gambie, de la République Centrafricaine, du Burundi, du Botswana et la première dame d’Angola.

Rappelons que Merck Foundation First Ladies Initiative  (MFFLI) est une plate-forme des Premières Dames Africaines et  Ambassadrices de « Merck Plus Qu’une Mère » établie dans le but de discuter des défis, de définir des solutions, de mesurer l’impact et de partager leurs expériences pour assurer une amélioration continue mais aussi pour échanger sur les aspects variables de différentes cultures afin d’adapter des messages spécifiques qui peuvent sensibiliser et créer un changement de culture à travers l’Afrique.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, la Première dame du Niger, Hadjia Aissata Issoufou, a déclaré  que cette visioconférence de haut niveau traduit l’engagement des premières dames à collaborer avec la Fondation MERCK afin d’accroître significativement les objectifs de développement durable dans leur pays respectif et d’améliorer par la même occasion les conditions de vie des communautés.

Elle a, par la suite, rappelé qu’à travers la campagne Merck ‘’Plus qu’une mère’’, la fondation Merck et la Fondation Guri Vie Meilleure s’étaient engagées à soutenir le Gouvernement nigérien dans le cadre de la prise en charge médicale de l’infertilité, la lutte contre la stigmatisation des femmes infertiles et leur autonomisation. « Aujourd’hui, je peux aisément en témoigner. Les différents projets que nous mettons en œuvre au Niger continuent d’avoir un impact direct et considérable sur le bien-être des populations nigériennes », s’est-elle réjoui.

Cependant, a-t-elle déploré que,  malgré tous les efforts et les résultats enregistrés sur le terrain, les défis subsistent. Pour cela, la première dame du Niger compte  poursuivre les actions pour arriver à un changement de mentalité radical et emmener la population à appréhender la question de l’infertilité autrement. «C’est en mettant l’accent sur la prévention que nous y arriverons. Aussi, je me réjouis de pouvoir compter sur le soutien de Merck afin de lancer au Niger de vastes campagnes de sensibilisation à l’endroit des populations sur les différentes causes de l’infertilité, notamment le manque d’hygiène, les maladies sexuellement transmissibles, les problèmes tubaires », a-t-elle affirmé. « C’est en cela que je félicite l’initiative de la Fondation Merck d’avoir initié la formation de nos médias locaux, principaux acteurs de changement dans notre société», a-t-elle poursuivi.

En ce qui concerne la prise en charge des personnes souffrant d’infertilité, la présidente de la Fondation Guri Vie Meilleure a annoncé que  les autorités du Niger ont mis en place et équipé le tout premier service de Procréation Médicale Assistée à l’Hôpital Général de Référence de Niamey.

« Suite aux bourses de formation octroyées par la Fondation Merck à nos médecins spécialistes, j’ose espérer que nous pourrons compter sur l’appui de Merck afin de rendre ce service performant et nous assurer que les compétences acquises lors de ces formations soient exploitées au mieux », a souhaité Hadjia Aissata Issoufou.

Aussi, en tant qu’Ambassadrice de « Merck Plus Qu’une Mère » au Niger, Hadjia Aissata Issoufou  fait de la sensibilisation sur la prévention, la prise en charge de l’infertilité masculine, afin de briser la stigmatisation des femmes infertiles. Ce combat se fait également  grâce à l’accès à l’information, à la santé et au changement de mentalité.

Au cours de ce sommet, la première dame du Niger Hadjia Aissata Issoufou a également évoqué de nombreux autres défis auxquels l’Afrique fait face et qui nécessitent des réponses. C’est la raison pour laquelle, a-t-elle expliqué, les premières dames africaines ont décidé d’étendre leurs champ d’actions aux autres secteurs de développement tout aussi prioritaires ; d’où le passage de l’OPDAS à l’OPDAD.

En outre, Hadjia Aissata Issoufou a notifié qu’à travers sa  Fondation Guri Vie Meilleure, elle œuvre pour l’éducation et de la promotion des Sciences, Technologies, Ingénierie et Mathématiques communément appelé STEM, qui constitue une priorité pour elle.  « Etant moi-même scientifique, je continue de mener le plaidoyer afin de renverser la tendance à abandonner cette filière », a-t-elle soutenu.  Pour cela, a-t-elle poursuivi, de vastes projets nationaux de promotion des STEM au Niger ont été initiés. Il s’agit de la  cérémonie du Prix de l’Excellence et du Mérite organisé chaque année dont le thème de l’édition 2020 est « Usage des TIC dans l’éducation : une réponse au choc de la COVID-19 » et le programme intitulé « Projet Informatique Pour Tous » qui consiste à doter les écoles de salle informatique aménagée et équipée.

La Fondation Guri Vie Meilleure  a contribué dans la lutte contre la COVID- 19

Cette année 2020 est marquée par une crise sanitaire inédite. Ainsi, pour contribuer  à la lutte contre la pandémie de la COVID 19, la Présidente de la fondation Guri Vie Meilleure a engagé,  avec le soutien de la fondation MERCK, les actions suivantes : la mise en circulation dès mars 2020 d’une vidéo de sensibilisation de la population sur les consignes de prévention contre la COVID-19 ; la donation  des masques aux différents ministères en charge de l’éducation et de la formation ;  une mise en circulation d’une seconde vidéo sur « le port de masque » ; le plaidoyer pour la mobilisation des ressources additionnelles en appui au Gouvernement, pour faire face à l’épidémie ; la donation d’équipements de prise en charge au Ministère de la santé Publique ; la distribution des kits alimentaires aux personnes vulnérables pendant la période de confinement.

 

« En tant que Premières Dames, nous avons une immense responsabilité envers nos populations. Nous devons veiller en tout temps à leur garantir l’accès à des meilleures conditions de vie et avec le soutien de la Fondation Merck, nous pourrons réellement y arriver », a indiqué la première dame du Niger Hadjia Aissata Issoufou.

 

Avant de conclure, elle a évoqué certaines activités que la Fondation Guri a en commun avec la Fondation Merck au cours de cette années 2020 et dans les jours à venir.

 

Par Aminatou Seydou Harouna(onep)