L’air du temps : Quand les FAN passent à l’offensive…

L'air du temps
Spread the love

Sharing is caring!

Il fait un sale temps pour les groupes terroristes qui espéraient pouvoir imposer par la terreur, et impunément, leur autorité sur les paisibles populations nigériennes. En effet, les nouvelles fraichement venues du front ouest, dans la zone du Liptako Gourma, sont bonnes et elles témoignent du fait que la peur a changé de camp. Car après avoir répandu la terreur sur des civils innocents et sans défense, c’est leur tour de goûter à l’amère saveur de la peur et de la souffrance.

Les premiers résultats des vastes opérations militaires de ratissage en cours dans la région de Tillabéri, depuis le 16 mai dernier, sont là pour attester de l’intensité de la puissance de feu qui continue de s’abattre sur ceux-là qui pensaient détenir le monopole de la violence. Avec 65 groupes terroristes armés « neutralisés », 163 motos et 11 bases de regroupement détruites, 12 plots logistiques réduits en cendres, les semeurs de troubles ont appris à leur dépens que, dans un combat en face-à-face, notre valeureuse armée nigérienne ‘’n’est pas camarade de quelqu’un’’. En effet, ce bilan est assez éloquent pour nous donner une idée assez précise du fâcheux revers, sur fond de débâcle généralisée, subi par les forces du mal. 

Au même moment, dans la région de Diffa, à l’extrême Est du pays, les troupes engagées dans l’opération ‘’Lake Sanity’’ faisaient des ravages dans les rangs de Boko Haram. C’est ainsi que, ripostant à un assaut lancé contre elles par une centaine de terroristes sur les îles du Lac Tchad, dans la nuit du 24 au 25 mai dernier, nos forces de défense et de sécurité ont littéralement laminé l’ennemi, avec une quarantaine d’assaillants neutralisés et d’importants matériels de guerre récupérés.

Que dire, sinon qu’après toutes ces attaques perpétrées par les groupes terroristes contre les populations civiles, avec des assassinats ciblés, des intimidations, et des vols de bétail, allant jusqu’à pousser la population à déserter certains villages, il était tout à fait prévisible que ces opérations de ratissage menées par les FAN sur tous les fronts  prennent l’allure de véritables expéditions punitives.

Surtout que le Président de la République, écœuré par les souffrances endurées par les populations de la zone du seul fait des agissements ignobles de ces ‘’robocops sans cervelle’’, a décidé d’adopter le langage de la fermeté quant à la nécessité de créer toutes les conditions pour un retour rapide des personnes déplacées dans leurs  terres d’attache. Mission presque accomplie ! Car, sur les différents théâtres d’opération, nos braves soldats ont une fois de plus prouvé que les paisibles citoyens peuvent toujours compter sur eux pour nettoyer la racaille et restaurer la paix et la quiétude sociale partout au Niger, où le besoin se fera sentir.

Et, avec les drones Bayraktar TB-2 dont vient de se doter le Niger, on peut dire que l’horizon s’obscurcit davantage pour les groupes terroristes. Ces deniers, pour éviter d’essuyer la frappes foudroyantes de ces redoutables engins furtifs qui ‘’crachent le feu’’ depuis le ciel, n’auront pas d’autre choix que déserter le sol nigérien, ou de rester planqués. Dans un cas comme l’autre, leurs capacités de nuisance seront bientôt anéanties, au grand bonheur des populations nigériennes qui ne demandent qu’à vivre en paix. 

Assane Soumana(onep)