Lancement de la quatrième campagne de vaccination contre la Covid-19 et la carte de vaccination sécurisée : Près de deux millions de doses de vaccin pour sécuriser la santé des populations

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales, Dr Illiassou Idi Maïnassara a présidé hier matin, à l’Hôpital Général de Référence (HGR) de Niamey, le lancement de la 4ème campagne de vaccination contre la Covid-19 et celui la carte de vaccination sécurisée. Cette action organisée par le ministère en charge de la Santé avec ses partenaires notamment les acteurs de lutte contre la pandémie de COVID-19 entre dans le cadre de la promotion de la santé des populations à travers la vaccination de masse contre cette maladie et pour la délivrance des cartes de vaccination avec code QR. Ce sont 1.900.000 personnes qui sont prévues pour cette campagne.

Ainsi, du 13 au 19 décembre, les équipes de santé seront mobilisées dans les villes et campagnes pour offrir gratuitement les services de vaccination à la population. L’organisation des campagnes de vaccination de masse donne l’opportunité de l’accès facile au vaccin.

S’agissant de la carte numérisée, c’est un document comportant un cachet électronique d’identifiant. Cette carte permet d’avoir une authentification unique et officielle de certificat de vaccination qui est reconnue par tous les pays lors du passage des frontières. Par le développement des cartes sécurisées, notre pays participe également à l’élan international de contrôle et de certification de la vaccination contre la COVID-19. L’objectif poursuivi est la protection des communautés par la limitation du risque de transmission du virus dont les variants entre les différents pays. Notons que les anciennes sont remplacées par celles numérisées après présentation et vérification de l’intéressé à l’Hôpital Général de Référence (HGR).

En lançant cette campagne de vaccination couplée à la carte sécurisée de vaccination, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales a rappelé que depuis la notification du premier cas en mars 2020, le Niger n’a cessé de mettre en œuvre toutes les mesures de protection individuelle et collective dont la vaccination qui a débuté le 29 mars 2021. A cet effet, Dr Idi Illiassou Maïnassara a expliqué qu’avec l’engagement sans faille du gouvernement soutenu par la facilité COVAX et la coopération bilatérale, d’importantes doses contre la COVID ont été proposées régulièrement aux populations cibles en vaccination de routine comme en vaccination de masse.

Pour le ministre Idi Illiassou Maïnassara, l’apparition de plusieurs types de variants interpelle l’ensemble des acteurs et «nous rappelle la nécessité du maintien de tous les efforts jusque-là consentis pour continuer à protéger les populations». Il a précisé que la vaccination est un pilier essentiel de lutte contre la Covid-19 tout en assurant de la disponibilité des différents vaccins dans notre pays. «Chaque individu doit se faire vacciner pour sa propre protection, celle de ses proches et de la communauté tout entière», a-t-il a ajouté.

Partageant cette démarche du Niger, la Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Niger, Mme Louise Aubin a estimé que c’est un pas qui vient d’être franchi par le Niger dans la lutte contre cette pandémie à travers la vaccination et la carte sécurisée. Toutefois, elle a fait remarquer que malgré les efforts le taux de 10% n’a pas été atteint en septembre compte tenu de certains facteurs dont la désinformation, le doute et d’autres rumeurs. La Coordonnatrice du SNU, a réitéré l’engagement des partenaires aux côtés du Niger pour l’atteinte de ses objectifs.

Abondant dans le même sens, l’Ambassadeur, Chef de délégation de l’Union Européenne, Dr Denisa-Elena Ionete a salué aussi cet acte d’engagement du Niger dans la lutte contre la COVID-19. Elle a reconnu que certes le virus crée de défis mais renforce les relations entre les acteurs. Dr Denisa-Elena Ionete a dit que l’UE est prête à soutenir le ministère en charge de la Santé pour que chaque cible soit vaccinée.

Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la région de Niamey a salué cette initiative entrant dans le cadre de la lutte contre cette maladie tout en invitant l’implication des autorités communales et coutumières pour la réussite de cette action.

Mamane Abdoulaye(onep)