Lancement de la radio jeunesse sahel (RJS) : Une radio  avec, par et pour les jeunes, émet désormais sur la fréquence 98.5 Mhz

Société

Le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, M. Mahamadou Laoualy Dan-Dano a procédé hier matin, au lancement de la ‘’radio jeunesse sahel (RJS), avec, par et pour les jeunes’’, dans les locaux de la Voix du Sahel. Cette cérémonie a également pour objet la prise de service effective de quatre (4) jeunes sahéliens dont deux nigériens au niveau de l’antenne de RJS.  Ce grand projet faut-il le préciser est mise en œuvre par l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et voulu par les chefs d’Etats du G5 sahel. L’on notait à cette cérémonie la présence du président du Conseil de la Jeunesse du Niger, M. Alio Oumarou et du Chef du projet de ‘’Radio Jeunesse Sahel’’, M. André Abel Barry.

Le projet RJS vise à impliquer les jeunes dans la construction du vivre-ensemble dans la région du Sahel. Cela à travers des contenus originaux valorisant le dialogue, la solidarité et la culture. En effet, dans le contexte sécuritaire qui caractérise aujourd’hui le Sahel, où les tentations sont multiples particulièrement chez les jeunes, la RJS vise notamment à améliorer la situation socio-économique des populations par une éducation aux meilleures pratiques agricoles et pastorales, aux opportunités de commerce et d’emploi, aux exemples d’activités génératrices de revenus, à travers des émissions de sensibilisation adaptées.

Ainsi, la devise ‘’Avec, par et pour les jeunes’’ n’est pas qu’un slogan. En effet, parmi les agents de la radio jeunesse Sahel,  il y a des jeunes des cinq (5) pays du Sahel âgés de tout au plus 35 ans qui accompagnent la mise en œuvre de ce projet. Dans le même cadre de la gouvernance de la radio, il y a, un comité consultatif des jeunes constitué de 17 jeunes issus de 5 pays du G5 Sahel avec une représentante de la diaspora du Sahel. On note également que dans chaque pays du G5 Sahel, il y a un point focal qui est l’interlocuteur de la RJS auprès des autorités pour obtenir les avancées nécessaires sur le terrain. Enfin, la grille des programmes de la RJS ne portera que sur des sujets d’information sur les besoins propres des jeunes (qui ont été définis à travers une consultation très large de plus de milles jeunes du Sahel).

Cette radio, certes promue par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), va émettre dans six (6) langues à savoir le français, le peulh, le haoussa, le bamanakan et le moré avec des journalistes polyglotte qui sont appelés à s’adresser à l’ensemble de la jeunesse du Sahel sur des sujets d’intérêt pour eux. Le nombre de langues note-on est appelé à accroitre.

Relativement au recrutement des agents de la  RJS, le ministre de la Communication a fait savoir que cela est l’aboutissement d’un processus de recrutement et de contractualisation assuré par un cabinet international et qui a vu l’engagement de 27 jeunes Sahéliens provenant de cinq (5) Etats du G5 Sahel parmi lesquels cinq (5) Nigériens. M. Mahamadou Laoualy Dan Dano a souligné que ses compatriotes tiennent le 2ème rang en terme de nombre de recrutés.

Après la cérémonie de lancement des activités, le ministre de la Communication a visité les locaux de la Radio Jeunesse Sahel où il a suivi l’hymne de la radio qui a été chanté par 5 jeunes artistes dont Kitary du Niger. Cette visite a été marquée par l’enregistrement d’une première émission avec le ministre et le chef de l’antenne RJS Niger, le journaliste Michèle Dedji. Notons que la RJS a déjà commencé à émettre au Niger sur la fréquence 98.5 Mhz.

 Rahila Tagou(onep)