Lancement des activités de la Célébration du 150ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi : Plusieurs activités au programme pour célébrer la mémoire de ce grand homme

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

L’Ambassade de l’Inde au Niger a lancé hier matin les activités entrant dans le cadre du 150ème anniversaire de la naissance de Mahatma Gandhi, ce grand leader du mouvement d’indépendance de l’Inde et qui a inspiré plusieurs leaders politiques et mouvements pour les droits civils et la liberté à travers le monde. Chaque année, son anniversaire est célébré dans le monde en tant que journée Internationale de la non-violence. Au cours de cette cérémonie, l’Ambassadeur de l’Inde au Niger a remis à la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme El Back Zeinabou Tari Bako invitée d’honneur a remis les timbres postaux commémoratifs spécialement édités à cet effet. La Bhajan, une chanson religieuse qui se trouve dans la liste des prières que le Père de la Nation récitait, a été interprété par l’artiste Aichatou Ali Soumaila du groupe Sogha et un film vidéo court métrage sur la vie de Gandhi a été projeté au public. La naissance du Père de la Nation Indienne a été célébrée en présence des membres de la communauté indienne et des amis de l’Inde.

Dans son discours de bienvenue et le lancement du questionnaire sur Mahatma et la promotion de Khadi (un type de vêtement) l’ambassadeur de l’Inde au Niger Rajesh Agarwala a expliqué qu’au cours des douze prochains mois, plusieurs initiatives et programmes seront organisés au grand bonheur du peuple nigérien et de la communauté indienne vivant dans notre pays. D’ores et déjà, il a annoncé que présentement la convention Internationale Mahatma Gandhi sur l’Assainissement est en train de se tenir à New Delhi, convention à laquelle le ministre Issoufou Katambé du Niger prend part. Cette convention vise à favoriser davantage la prise de conscience  sur les préoccupations de propreté et d’assainissement. Le diplomate Indien a toutefois souligné que Gandhi avait adopté «Vaishnav Janto» une Bhajan (chanson religieuse) dans la liste des prières  qu’il chantait régulièrement  avant ses rencontres.

En vue de globaliser cette Bhajan qui fût écrite par Narsi Mehta au 15ème siècle, l’Ambassade a pris attache avec l’une des chanteuses du Groupe populaire Sogha du Niger pour qu’elle l’interprète. Et l’artiste musicienne Aichatou Ali Soumaila l’a donc interprétée avec sa voie mélodieuse et a artistiquement inclus des photos emblématiques du Niger dans la vidéo. Il a également informé qu’un collage de cette chanson  interprétée par des chanteurs locaux de renom à travers le monde est en train d’être préparé.

L’Ambassadeur a aussi noté que Mahatma Gandhi avait l’habitude de promouvoir le «khadi». Bien qu’il soit une sorte de pagne tissé à la main, le khadi n’est pas simplement un vêtement, mais une idée. Gandhi l’avait utilisé pour promouvoir l’autonomie. A cet égard, la Commission pour le Khadi et les industries villageoises du Gouvernement de l’Inde a envoyé à l’Ambassade une documentation du produit et des brochures pour exposition. Ils sont en train d’être acheminés et seront exposés plus tard. SE Rajesh Agarwal Ambassadeur de l’Inde au Niger a annoncé que ces activités commémoratives comportent un questionnaire sur Mahatma Gandhi. Quelques questions simples sur la vie de Gandhi, son combat et ses exploits, seront posées aux participants. Les trois premiers gagnants seront récompensés. L’Ambassade encourage à plus de participation à ce questionnaire qui sera fait dans ses locaux.

La Ministre de la Promotion de la Femme, et de la Protection de l’Enfant, Mme El Back Zeinabou Tari, invité d’honneur de cette commémoration, a témoigné toute sa gratitude au peuple de ce pays frère et ami pour les excellentes relations que nos deux pays entretiennent. L’anniversaire de la Naissance de Mahadas Karamchard Gandhi, connu dans le monde sous le nom de Mahatma Gandhi «la grande âme», l’apôtre de la «non-violence» est à la fois une fête nationale pour les Indous, mais aussi une reconnaissance envers les pauvres, les femmes et une lutte contre la discrimination. Sa doctrine «la non-violence», la révolution sans les armes fondée sur la désobéissance passive et collective, Gandhi l’a menée  toute sa vie dans la lutte contre les discriminations et les injustices. « En ma qualité de Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, en charge de ces couches les plus vulnérables de la population, je ne peux que saisir cette opportunité pour rendre hommage à ce grand défenseur et icône de la « non-violence », a-t-elle dit.

Mme Zeinabou Tari Bako de préciser que malgré les progrès enregistrés en matière de promotion des droits humains, les discriminations à l’égard des couches vulnérables continuent encore d’être perpétuées dans le monde. La ministre a rappelé que la persistance des violences, de la pauvreté et des pesanteurs socioculturelles constituent des obstacles de taille pour l’épanouissement de nos communautés. C’est dire, a- t-ele expliqué combien l’évènement qui nous réunit est important à plus d’un titre, car il traduit sans nul doute une des préoccupations actuelles des dirigeants du monde entier. La Ministre Mme Zeinabou Tari Bako a réitéré les remerciements du Gouvernement du Niger au Gouvernement indien pour sa disponibilité et son intérêt, pour l’approfondissement de la coopération dynamique et fructueuse existant entre nos deux pays. Elle les a remerciés surtout pour leur décision fort opportune d’accorder 35,4 millions de Dollars au Niger pour la réalisation du centre de Conférences Internationales Mahatma Gandhi en prélude à la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine que notre pays accueillera en juin 2019, faisant du Niger le premier pays à être doté d’un centre de conférence portant ce nom.

 

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)