Lancement du 1er examen national du CQP : 17.721 apprenants à la conquête du parchemin technique et professionnel

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, M. Kassoum Mahamane Moctar a procédé, hier matin, à l’école Diori de Niamey, le début des épreuves théoriques et pratiques d’obtention du Certificat de Qualification Professionnelle (CQF) des candidats des Centres de Formation aux Métiers (CFM). Ce 1er examen de portée nationale enregistre la participation de 17.721 apprenants, scolarisés, non scolarisés et déscolarisés, dont 7.997 filles. Les candidats affronteront aussi des épreuves pratiques dont la menuiserie, la construction métallique, la réparation auto et la couture. Une épreuve pratique portant sur la réalisation d’un ouvrage est aussi prévue parmi les disciplines au programme. 

Au niveau du centre, le ministre a dit avoir constaté que tout a été mis en place, sur le plan national par les organisateurs, notamment la Direction des Examens, des Concours, des Certifications et de l’Orientation de son Ministère, pour le bon déroulement de ce concours, qui se tient, pour la première fois et en même temps, sur toute l’étendue du territoire national. «Je me réjouis de voir que toutes les conditions sont remplies pour une bonne réussite de ces épreuves. En effet, les candidats sont pratiquement tous présents, les surveillants aussi», s’est réjoui le ministre Kassoum Moctar. Soulignant la spécificité de cet examen, le ministre a indiqué que cet examen concerne les jeunes qui n’ont pas pu suivre le cycle normal des études, ou qui l’ont quitté précocement. «Il permet aux jeunes de se former professionnellement et techniquement afin d’avoir du travail dès l’obtention dudit certificat et ou même de réintégrer le processus normal de formation, en cas de besoin», a-t-il ajouté.

Peu avant d’ouvrir l’enveloppe contenant les premières épreuves écrites du concours, le ministre de l’Enseignement Professionnel a prodigué des sages conseils aux jeunes apprenants et leur a souhaité plein succès. «Soyez vigilants, attentifs et ne comptez que sur vous-mêmes afin de réussir. Lisez bien les questions avant de donner des réponses», leur a-t-il conseillé. M. Kassoum Moctar a aussi exhorté les candidats au respect strict du port des bavettes et des mesures de distanciation afin de lutter contre la propagation du virus de la Covid-19. Il a ensuite indiqué ‘‘toute la fierté du Gouvernement’’ pour la bonne organisation de ces examens, se félicitant du fait que toutes les dispositions aient été prises pour la réussite de cet examen professionnel organisé la 1ère fois sur le plan national.

Le ministre Moctar s’est enfin réjoui du fait que le secteur de l’enseignement technique et professionnel prenne de plus en plus de l’importance, un peu partout au Niger, en témoigne, selon lui, le nombre chaque année croissant des candidats. «Les Nigériens ont bien compris le signal fort du Président de la République, SE Bazoum Mohamed, de permettre à l’école nigérienne de retrouver ses lettres de noblesse», s’est réjoui le ministre Kassoum Moctar.

Lors de cette visite, le ministre Kassoum Mahamane Moctar, était accompagné du gouverneur de Niamey, M. Oudou Ambouka et des cadres du Ministère de l’Enseignement Technique et de la formation Professionnelle.

Mahamadou Diallo(onep)