Lancement du projet d’appui à la gestion déléguée de la réserve naturelle du Termit Tin Touma : Le ministre Almoustapha Garba salue le partenariat de l’UE et l’AFD pour le financement du projet

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable M. Almoustapha Garba a procédé le 29 janvier dernier au lancement officiel du projet d’appui à la gestion déléguée de la réserve naturelle du Termit Tin Toumma, région de Zinder. Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie parmi lesquelles, le parrain de la réserve, le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur, de la Sécurité publique, de la Décentralisation, des Affaires coutumières et Religieuses M. Bazoum Mohamed, le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement M. Kalla Moutari, le ministre chargé des relations avec les institutions, le ministre conseiller à la Présidence Rissa Ag Boula, l’Ambassadeur du Royaume de Belgique, des partenaires techniques et financiers, le Gouverneur de la région de Zinder, les autorités  administratives, coutumières et religieuses et des cadres du Ministère de l’Environnement.

 

Prenant la parole en premier, le Directeur de la Reserve naturelle nationale de Termit et Tin Toumma, M. Pascal LE GRAND JACQUES a salué l’aboutissement du processus ayant conduit au lancement des activités dudit. Il a ensuite souligné que le suivi écologique et la lutte anti braconnage seront au cœur de leurs activités. Pour le Représentant de l’Agence Française de Développement M. Abdoulkader Adamou, ce projet vise entre autres, la mise en place des outils de la conservation de la biodiversité et la promotion du développement local afin d’obtenir des résultats probants. Abdoulkader Adamou a également saisi l’occasion pour plaider en faveur de nouvelles limites de la réserve proposées par le comité ad’ hoc afin d’intégrer les écosystèmes représentatifs de la biodiversité et d’inclure le patrimoine culturelle et archéologique si riche et varié.

Quant au Représentant de l’Union Européenne M. EINRIKE a estimé qu’avec ce projet, les espèces fauniques telles la Gazelle damas et les Addax doivent avoir un plan d’émergence afin de les protéger surtout qu’ils sont en voie d’extinction. Le parrain de la réserve, le ministre d’Etat, M. Bazoum Mohamed a remercié au passage l’Union Européenne et l’Agence française de Développement pour leur appui remarquable qui selon lui fera en sorte que le projet démarre et réalise surtout les objectifs nobles qui lui sont assignés : préserver la réserve et en faire à terme un pôle de tourisme au Niger.

Procédant au lancement des activités du projet d’appui à la gestion déléguée de la réserve naturelle nationale du Termit Tin Touma, le ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable a salué l’U.E et l’AFD pour le financement du projet pour un montant de 8,5 millions d’Euro, dont 4 millions d’Euro pour l’UE. M. Almoustapha Garba a rassuré surtout les partenaires que la limite de la réserve intégrant l’entièreté du massif du Termit et même au-delà a été acceptée par le Gouvernement et ses partenaires. Il a aussi indiqué à l’assistance que dans les jours et semaines à venir un décret modificatif interviendra pour acter cette volonté. Pour, le ministre Almoustapha Garba le financement de ce projet par des partenaires techniques et financiers augure de bonnes perspectives quant à l’appui à la préservation des ressources naturelles de la réserve mais aussi au développement des communautés qui vivent dans cette partie du pays. Il a également témoigné de la gratitude de son département ministériel à l’endroit du parrain de la réserve naturelle du Termit Tin Touma, le ministre d’Etat Bazoum Mohamed dont «les efforts combinés avec les nôtres ont permis de sauvegarder l’intégrité de la réserve malgré quelques incompréhensions liées à l’arbitrage que le Gouvernement a voulu faire quant à l’utilisation des différentes ressources de la zone».

Le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement durable a encouragé l’équipe de l’ONG Noé, le conservateur et son équipe qui ont été mis à la disposition de la délégation de gestion et les a exhorté à plus de rigueur dans le travail et de faire bon usage des moyens qui seront à leur disposition. Le ministre Almoustapha Garba les aussi exhorté à avoir une excellente cohabitation avec les populations riveraines dont certaines composantes vont être intégrées à l’équipe de gestion. En route pour le Termit, la délégation a fait une escale à Kellé où la cheffe du site Maimounatou Ibrahim a reçu un témoignage de satisfaction décerné par le ministre de l’Environnement pour les efforts qu’elle déploie dans la surveillance de la faune en voie d’extinction dans cette zone.

Daouda Adamou AP MESUDD