Lancement du projet sur la promotion de la cohésion sociale et du dialogue national : Une initiative des Nations Unies saluée par le Premier Ministre

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier Ministre, SE. Ouhoumoudou Mahamadou, a procédé le vendredi 12 novembre 2021 au lancement d’un projet sur la promotion de la cohésion sociale et du dialogue national. Ce projet initié par les Nations Unies a pour but de contribuer au renforcement de la cohésion sociale et la consolidation du dialogue national. La cérémonie s’est déroulée en présence du représentant spécial du SG des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et Sahel, M. Mahamat Saleh Annadif.

Lors du lancement de ce projet, le Premier Ministre a remercié le secrétaire général des Nations Unies pour les efforts indispensables qu’il ne cesse de déployer en faveur du Niger, particulièrement dans les domaines de la sécurité et de l’action humanitaire. «Le Projet que nous allons lancer aujourd’hui, qui s’intitule ‘’Initiative des Nations Unies pour le dialogue’’ est un projet extrêmement important dans le contexte qui est le nôtre, celui de la lutte contre le terrorisme. En effet, le terrorisme tire ses sources de la pauvreté, il n’est pas basé sur l’appartenance sociale, ethnique ou autre. C’est pour ça que l’instauration du dialogue est extrêmement importante au niveau de nos communautés. Si nous arrivons à éviter que la lutte contre le terrorisme ne dégénère dans les conflits communautaires, nous sommes sûrs que nous arriverons à bout du terrorisme. C’est dans ce sens que je voudrais remercier les Nations Unies pour cette initiative», a déclaré SE. Ouhoumoudou Mahamadou.

D’ores et déjà, le Premier Ministre a notifié que la HACP (Haute Autorité à la Consolidation de la Paix) et la CAPEG (cellule d’analyses des

politiques publiques et d’évaluation de l’action gouvernementale) qui sont les institutions gouvernementales associées à ce projet, seront mises à la disposition pour le conduire avec professionnalisme et faire en sorte que le Niger puisse être au rendez-vous. «Nous voulons que le jour où nous allons faire le bilan, qu’on dise que le Niger a été l’un des pays modèles. Dans ce sens, je voudrais déjà vous dire que ce projet rencontre des initiatives qui sont en cours. En effet, dans le cadre de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix, nous organisons régulièrement des fora pour le dialogue intercommunautaire. Et mieux, le Président de la République, SE. Mohamed Bazoum a déjà lancé l’idée d’un dialogue intercommunautaire qui va regrouper les leaders des régions en conflits. Cette rencontre est prévue pour le 23 novembre ici même à Niamey. C’est dire qu’avant même le lancement de ce projet, nous l’avons déjà démarré. Et ce projet cadre parfaitement avec la vision du Président de la République, celle d’une cohabitation calme, d’une cohésion renforcée et celle d’une lutte multiforme contre le terrorisme, notamment à travers le renforcement de la cohésion sociale», a précisé le Premier Ministre.

Auparavant, le Représentant Spécial des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et Sahel a souligné que le lancement de ce projet est l’occasion de mobiliser toutes les énergies afin de contribuer au renforcement de la cohésion sociale au Niger et dans les autres pays de la région. M. Mahamat Saleh ANNADIF a ensuite ajouté que la cohésion sociale n’est pas simplement un concept théorique, c’est plutôt un effort, chaque jour renouvelé, notamment dans un contexte rendu fragile par l’insécurité créée par des groupes et autres réseaux criminels.

Notons que ce projet est une initiative entrant dans le cadre de la stratégie de prévention des conflits et de consolidation de la paix des Nations Unis sous l’impulsion du département des affaires politiques et de la consolidation de la paix, afin d’accompagner les pays de la sous-région dans leurs efforts de renforcement de la cohésion sociale.

 Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)