Lancement officiel du concours Média 2020 : «Pour chaque enfant un champion : La crise de Covid 19 est une crise des droits de l’enfant», thème de l’édition

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr Sani Kabir a procédé, hier matin dans la salle de réunions de la Maison de la presse à Niamey, au lancement officiel de la 3ème édition du concours Média 2020 destiné aux médias et journalistes nigériens. L’édition de cette année a pour thème ‘’Pour chaque enfant un champion : la crise de Covid-19 est une crise des droits de l’enfant‘’. Cette compétition annuelle est le fruit d’un partenariat entre le Conseil Supérieur Communication (CSC) et l’UNICEF afin de promouvoir un journalisme professionnel et responsable qui tient compte des préoccupations des populations nigériennes en général et des téléspectateurs, auditeurs et lecteurs des medias en particulier. Etaient présents à cette cérémonie, le Ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, la Représentante résidente de l’UNICEF au Niger, Mme Félicité Tchibindat et plusieurs cadres du CSC.

 

 

 

L’objectif de cette édition 2020 est de soutenir le plaidoyer en faveur des droits de l’enfant dans le contexte de la crise liée à la  Covid 19 et d’accroitre la visibilité, dans les médias, les initiatives menées de façon individuelle ou collective pour mettre fin à cette pandémie.

Dans son discours de lancement, le président du Conseil Supérieur de la Communication a indiqué que cette activité intervient dans le contexte de la pandémie de coronavirus qui affecte depuis décembre 2019 le monde entier, n’épargnant pratiquement aucun pays sur la planète. «Il n’est donc pas surprenant que l’édition 2020 de ce concours médias porte sur cette terrible pandémie», a ajouté Dr Sani Kabir. Selon ses explications ce concours est ouvert aux journalistes, chroniqueurs, producteurs et animateurs de la télévision, de la radio, de la presse écrite et en ligne. Aussi, il portera sur les œuvres réalisées entre le 19 Mars (date de déclaration du premier cas de covid au Niger) au 15 octobre 2020. «Nous attendons donc des médias et des journalistes une forte mobilisation afin de participer à ce concours qui est désormais le leur», a-t-il  souhaité. Dr Sani Kabir a enfin profité de l’occasion pour exprimer sa gratitude à l’UNICEF pour les multiples appuis que l’organisation ne cesse d’apporter au CSC.

Notons que ce concours est ouvert à tous les journalistes professionnels de la télévision, de la radio, de la presse écrite et de la presse en ligne. Selon une note du  Conseil Supérieur de la Communication les critères de sélection des lauréats porteront essentiellement sur la qualité des articles et reportages réalisés et de la fréquence des produits publiés ou diffusés en lien avec le thème. L’annonce officielle des lauréats du concours et la remise des prix sont prévues pour le 20 novembre, à l’occasion de la célébration de la journée Mondiale de l’Enfance.

La Représentante résidente de l’UNICEF au Niger, Mme Félicité Tchibindat a souligné que rares sont les personnes du 21ème siècle à avoir connu un évènement aussi terrible que la pandémie du covid 19. En dépit d’un ralentissement de la propagation du virus, les retombées sociales de la Covid 19 risquent d’être brutales et dévastatrices. «Or dans de nombreux endroits, ce sont les enfants les plus vulnérables qui paieront le plus lourd tribut», a-t-elle déploré. Pour Mme Félicité  si le monde n’agit  pas maintenant, cette crise sanitaire risque de se transformer en crise des droits de l’enfant car les pressions qu’elle exerce sur la société ont de lourdes conséquences sur la vie des enfants, sur leur sécurité, sur leur bien-être et sur leur avenir.

 

Aminatou Seydou Harouna(onep)