Lancement officiel du portail des services publics du Niger «services-publics.ne» : Pour un service public accessible à tous

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement SE Brigi Rafini, a procédé au lancement officiel du portail des services publics du Niger, hier jeudi 28 Janvier 2021, au Palais des Congrès de Niamey. C’était au cours d’une importante cérémonie organisée à cet effet par l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) en collaboration avec le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat (HCME) et en partenariat avec l’Ambassade de France au Niger, à travers l’Agence Française de Développement (AFD). La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont des membres du Gouvernement, l’Ambassadeur de France au Niger, le Haut-Commissaire à la Modernisation de l’Etat et le Directeur Général de l’ANSI.

Dans son discours d’ouverture de cette cérémonie, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini, a félicité l’ANSI et le HCME pour tous les efforts qu’ils ne cessent de fournir pour l’amélioration et la modernisation des services publics de l’Etat au Niger. Il a également salué la bonne collaboration entre ces deux structures publiques qui font montre d’un bel exemple entre les structures étatiques.

Le Premier Ministre a souligné que ce bel exemple à travers ce Projet est conforme aux engagements du Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, pour le développement du numérique au Niger. Il a aussi  réitéré l’engagement du Gouvernement à accélérer ce processus de transformation digitale de l’Etat. « Ce fort engagement des autorités de la 7ème République s’est manifesté par la transformation stratégique du Haut-commissariat à l’informatique et aux NTIC en Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI), et l’adoption de plusieurs textes de lois pour la mise en place d’un cadre institutionnel et règlementaire propice au développement des Technologies de l’Information et de la Communication au Niger », a-t-il souligné.

Le Premier Ministre a notifié que cette initiative vient à point nommé, car dans ce contexte de la COVID 19, l’ANSI a joué un grand rôle conformément à sa mission de mise en œuvre de la stratégie nationale de transformation digitale, d’accès universel au numérique et la maitrise d’ouvrages de programmes de développement numérique et pour avoir impulsé et accéléré la digitalisation de notre administration, en collaboration avec le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat.

Pour accompagner cette transformation numérique, le Gouvernement à travers ces deux structures (ANSI et HCME) a bénéficié de l’accompagnement technique et financier du Gouvernement Français à travers l‘Agence française de développement qui a appuyé le projet de coopération technique. Le Premier Ministre a souligné que cet appui s’inscrit « dans la volonté du Gouvernement de rapprocher les services publics de ces citoyens et entreprises grâce au numérique, en englobant les différentes initiatives numériques en cours et donner un résultat ambitieux dans des délais très courts.  (…) il s’agissait de coordonner les chantiers menés dans le cadre de Doing Business (Banque Mondiale), le programme d’Entreprenariat d’Intérêt Général (EIG.ne) mobilisant la jeunesse auprès des administrations pour bâtir le portail national », dit-il.

Ainsi, ce projet a permis de créer un portail national dédié aux usagers des services publics.  « L’objectif du portail national des services publics est de rendre l’accès aux services publics plus efficace, transparent et inclusif. Il s’agit d’une suite logique des réformes en cours qui arrive à un moment très particulier où la pandémie mondiale a souligné l’importance des télécommunications et des services numériques pour assurer la continuité des services publics et participer à la résilience de l’économie.  Dès lors, il est impératif de disposer d’une plateforme évolutive permettant à tout citoyen d’avoir un point d’entrée unique, une information certifiée et l’accès à des services équitables », a notifié le Premier Ministre.

A travers ce portail, c’est une nouvelle étape de la transformation numérique du Niger qui se réalise, a précisé le Premier Ministre avant d’encourager, au nom du Gouvernement, les populations à une utilisation responsable des technologies de communications électroniques et profiter des avantages de ces outils techniques.

Présent à cette cérémonie, l’Ambassadeur de France au Niger, SE Alexandre Garcia, a également salué cette initiative du Gouvernement du Niger à travers l’ANSI et le HCME. Il a saisi cette occasion pour réitérer l’engagement et la disponibilité du Gouvernement et du peuple français à renforcer ses coopérations et ses partenariats avec le Niger. 

Dans le même ordre d’idées, le Ministre Conseiller du Président de la République et Directeur Général de l’ANSI, M. Ibrahim Kimba, et le Haut-Commissaire à la Modernisation de l’Etat, M. Oumarou Amadou Saley, ont tous exprimé leur reconnaissance au partenaire français pour son appui technique et financier dans le cadre de ce projet. Ils ont tous rappelé l’importance de ce portail dans l’amélioration et la modernisation des services publics de l’Etat. Il s’agit d’approcher les citoyens des services publics.

Le portail a été par la suite présenté à l’assistance. Il s’agit d’un portail national des services publics qui intègre plusieurs fonctionnalités adéquates, effectives, accessible à toutes les couches  sociales. C’est ainsi que du contenu sonore en langues locales (Zarma & Haoussa) et une possibilité aux personnes analphabètes et aux mal voyants ont été ajoutés au portail pour faciliter son accès et son exploitation.  En perspective, ce portail connaitra une évolution permanente. Il marque un tournant crucial, et va accélérer sans aucun doute la digitalisation de l’administration nigérienne et, lui permettre ainsi d’améliorer significativement ses performances.  Il s’agit d’une part, de faciliter le travail aux agents de l’état et contribuer à améliorer la productivité, la traçabilité et la transparence dans les administrations et d’autre part, de faciliter l’accessibilité et la disponibilité permanente des services publics de qualité aux usagers, quel que soit leur lieu de résidence.

Par Ali Maman(onep)