Le Chef de l’Etat a reçu, hier, le Représentant Spécial du SG de l’ONU et le Directeur Général de la BADEA : « Je suis venu remercier le Président Issoufou Mahamadou pour ses conseils et lui dire que l’Afrique a encore besoin de lui », déclare M. Mahamat Anadif

Audiences
Spread the love

Sharing is caring!

En marge du Sommet élargi de la Coalition Sahel, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu, hier mardi matin 16 février 2021, à N’Djamena, au Tchad, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, M. Mahamat Anadif.

« Le Président Issoufou Mahamadou s’apprête à quitter le pouvoir à la suite de son dernier mandat. Je suis venu l’informer que je m’apprête à quitter mon poste, après un séjour de cinq ans au Mali. Mais surtout le remercier pour tous les conseils qu’il m’a donnés et qui m’ont accompagné cinq ans durant », a indiqué M. Anadif.

« Je suis venu dire, au Président Issoufou Mahamadou, que l’Afrique a encore besoin de lui », a-t-il affirmé. « Ensemble, au-delà de nos fonctions prochaines respectives, nous allons continuer à travailler pour l’Afrique, pour le Sahel, certes pour nos pays respectifs », a poursuivi M. Anadif.

« Les conseils que le Président de la République m’a encore donnés m’ont édifié, m’ont réconforté dans mon sentiment qu’il y a encore des africains sur lesquels l’Afrique peut compter », a-t-il souligné.

Par ailleurs, le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali souhaite que l’élection présidentielle deuxième tour prévue le 21 février prochain « se fasse dans l’atmosphère du premier tour (de l’élection présidentielle), apaisée, consensuelle et que le peuple nigérien puisse vraiment dire qu’il est un exemple dans notre continent. »

Le Président Issoufou Mahamadou a également reçu le Directeur Général de la Banque Arabe de Développement Economique en Afrique (BADEA), M. Sidi Ould Tah. Les deux personnalités ont pris part le même jour dans la capitale tchadienne au Sommet élargi de la Coalition Sahel (Pays du G5 Sahel, France, Union Africaine, CEDEAO et Partenaires Techniques et Financiers).

Abdourahmane Alilou, AP/PRN