Le Chef de l’Etat assiste à la finale de la Coupe Nationale du Niger de football, édition 2021 : L’USGN remporte la coupe face l’AS-Police

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La finale de la Coupe nationale du Niger s’est jouée le samedi 26 juin 2021 au stade général Seyni Kountché de Niamey. Le match, qui a apposé l’Union sportive de la Gendarmerie Nationale (USGN) et l’Association Sportive de la Police Nationale (AS- Police), s’est soldé par le sacre de l’USGN par 4 tirs au but à 3, à la suite d’un score nul d’un but partout. Fait rare pour ne pas être souligné, cette finale s’est jouée sous les yeux du Président de la République, Chef de l’Etat, Mohamed Bazoum. L’on notait également la présence dans les tribunes du stade GSK, du Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou, du Premier Vice prrésident de l’Assemblée Nationale M. Kalla Ankouraou, des présidents des Institutions de la République, du ministre de la Jeunes et des Sports, de plusieurs membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique et des représentants des organisations internationales, du Président du Comité Exécutif de la FENIFOOT.

Avant le coup d’envoi de la rencontre, le Président de la République a salué les deux équipes et les officiels du match. A cette occasion, le Chef de l’Etat a offert une somme de 15 millions de francs CFA, distribuée entre les acteurs de football nigériens à savoir, les Gardiens de but finalistes, les deux buteurs des équipes, les équipes elles-mêmes, les supporteurs des deux équipes, l’Union des Journalistes Sportives du Niger.
A l’issue de la rencontre remportées par les gendarmes face aux policiers, la coupe a été remise au Capitaine de l’USGN par le Président de la République en personne Mohamed Bazoum. Il faut rappeler que c’est pour la première fois depuis 1999 qu’un Président de la République en exercice assiste à la finale de la Coupe Nationale de Football et qui remet de ses mains la Dame coupe à l’équipe victorieuse. Un geste très important qui encourage fortement la pratique de ce sport au Niger, mais qui témoigne aussi de l’engagement des plus hautes autorités du pays à accompagner les jeunes et les sportifs dans la culture de l’excellence et des victoires dans ce domaine.

C’était une rencontre de tous les enjeux au regard de la mobilisation exceptionnelle des personnalités. Il est important de rappeler que cela fait plus de 22 ans que la Coupe Nationale n’a pas suscité autant d’engouement en enregistrant la présence du Chef de l’Etat. C’est une lueur d’espoir pour les jeunes sportifs de constater l’intérêt que le Président de la République en personne accorde aux sports en général et au football en particulier en assistant à la finale. Notons que le match qui s’est déroulé dans la discipline et le fair-play a permis aux joueurs de deux formations d’exprimer leur savoir-faire.
A l’entame de la rencontre les deux équipes se sont montrées déterminées à remporter la prestigieuse coupe nationale en conduisant des actions coordonnées dans tous les compartiments de jeu. L’USGN a ouvert le score à la 12ème minute de jeu par l’entremise de son buteur fétiche Issoufou Hinsa dit Ago. Cet exploit de la Gendarmerie a poussé l’encadrement technique de la police à revoir son système tactique en vue de revenir dans le jeu avec plus de philosophie et d’engagement. A cet effet, les joueurs de l’AS/Police ont repris le contrôle du jeu sans venir au bout de l’intraitable gardien de but de l’USGN et de sa défense solide. Malgré les bonnes intentions, les poulains de Hassane Barkiré sont rentrés aux vestiaires avec un retard d’un but.

De retour des vestiaires pour la 2ème partie du match, l’AS/Police a poursuivi ses actions en resserrant l’étau autour de la surface de réparation de l’USGN sans succès. Il a fallu attendre la 67ème minute de jeu, pour Djibrilla Diori réussisse à égaliser et permettre à la police d’espérer un second sacre. L’USGN a tenté de reéditer son exploit après de vaines tentatives face au portier de la police Almoustapha Boureima. L’attaquant de l’USGN Ogadinma Savior a échoué dans toutes ses tentatives de réussir ses duels devant la défense et le portier de la Police. L’AS/Police qui a dominé le match a manqué de réalisme et de précision en finition pour arracher la victoire jusqu’à la fin de temps règlementaire.
L’arbitre a renvoyé les deux équipes à la séance fatidique des tirs au but ayant permis à l’USGN de s’imposer sur un score de 4 buts à 3. L’USGN a réussi ainsi à remporter la rencontre dans la souffrance et à s’offrir le premier titre en coupe nationale de son histoire après avoir manqué trois finales en 2014 face au Sahel SC de Niamey, en 2015 devant l’AS SONIDEP et en 2019 face aux mêmes pétroliers. Rappelons aussi que l’USGN vient de rééditer son exploit après avoir gagné la Super Ligue. C’est dire que la saison 2020-2021 a été prolifique pour les hommes du Général de Brigade Salifou Wakasso qui a cru à ses jeunes talents qui, ont honoré l’équipe de la Gendarmerie Nationale
Les poulains de Zakari Yaou Ibrahim ont reçu des mains du Président de la République la Coupe et une enveloppe de 5 millions de FCFA. Notons que le Chef de l’Etat Mohamed Bazoum a offert d’importantes primes à l’ensemble des acteurs du football. Il s’agit de 5 millions FCFA au champion, 3 millions FCFA au Vice-champion, 1 million 500 mille FCFA à chaque buteur, 1 million de FCFA aux gardiens de but, 2 millions de FCFA la FENIFOOT, 1 million FCFA aux journalistes sportifs, 500.000FCFA aux supporteurs de chaque équipe, 1 million 500 mille FCFA aux arbitres.

Laouali Souleymane et Ali Maman(onep)