Le Niger préside le Conseil de Sécurité de l’ONU

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Comme vous le savez, depuis le 1er janvier 2020, le Niger est devenu membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies. Conformément au principe de rotation en vigueur dans le fonctionnement du Conseil, notre pays préside cette instance depuis le 1er septembre courant.

Au cours de ce mandat, le conseil de sécurité, sous la présidence du Niger, organisera un débat présidentiel dont le theme est «La Gouvernance Mondiale Post-COVID19 dans le maintien de la paix et de la sécurité internationale ». L’objectif de cette réunion est de discuter davantage des besoins de refonte de la gouvernance mondiale pour renforcer la convergence vers la paix et la sécurité mondiale durables. En effet, la pandémie actuelle a mis à jour les points faibles du système actuel et nous donne une occasion unique de refonder un nouvel ordre mondial, ancré dans les idéaux de solidarité économique, d’équité et de responsabilité, de coopération régionale accrue et de réformes de la gouvernance mondiale, qui favorise la participation égalitaire des Nations et qui protègent les plus vulnérables de nos communautés. La réunion se déroulera sous la forme d’un débat au sommet du Conseil de Sécurité et sera présidé par Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger. Ce premier débat va intervenir à un moment où le monde est durement affecté d’une part, par la persistance de l’épidémie du coronavirus (COVID-19) et ses incidences dans les domaines économique, social et politique, et d’autre part, par la progression de nouveaux défis sécuritaires qui menacent dangereusement la paix et la sécurité internationales.

En outre, d’autres évènements seront organisés au cours de notre présidence. Il y aura un débat ouvert du Conseil de sécurité sur la « Coopération entre les Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales : Rôle de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ». Ce second débat ouvert du Conseil de sécurité axé sur le theme sus mentionné a pour objectifs de dresser un état des lieux de la coopération entre les Nations Unies et l’Organisation internationale de la francophonie; d’évaluer l’importance du multilinguisme dans la conduite des opérations de maintien de la paix, et sa mise en œuvre effective ; et d’identifier les marges de progression pour renforcer la coopération entre les deux institutions, dans les domaines de la prévention des conflits, du maintien de la paix, et de sa consolidation.

 

Un autre débat du Conseil de Sécurité portera sur les enfants et les conflits armés avec pour thème «Enfants et conflits armés : Les attaques contre les écoles comme violations graves des droits de l’enfant ». Ce troisième débat qui permettra de réfléchir sur l’épineuse questions des attaques contre les écoles perçues comme des violations graves des droits de l’enfant, vise entre autres de faire l’état de la mise en œuvre de la résolution 1998 (2011), en prévision de la commémoration du dixième anniversaire de ladite résolution et en marge de la première Journée internationale pour la protection de l’éducation contre les attaques. Une attention particulière sera accordée aux attaques contre les écoles dans la région du Sahel Central où les groupes terroristes et les groupes armés non-étatiques s’attaquent de plus en plus aux écoles, selon le dernier rapport annuel du Secrétaire général de l’ONU sur les enfants et les conflits armés (Résolution: A/74/845–S/2020/525).

Enfin, un débat du Conseil de Sécurité sera organisé sur le thème du «Maintien de la paix et de la sécurité internationale : Effets humanitaires de la dégradation de l’environnement, paix et sécurité ». Ce quatrième débat du Conseil de Sécurité va donner l’occasion aux membres du Conseil de sécurité d’aborder les liens entre les effets humanitaires de la dégradation de l’environnement, y compris la désertification et l’érosion des sols, les conflits armés et leurs résolutions. En outre, les discussions porteront sur les conséquences de la destruction de l’environnement naturel dans les conflits armés et sur les mesures à prendre par les Nations Unies et les États membres pour lutter contre ces effets. L’événement sera organisé sous la forme d’un débat virtuel ouvert de haut niveau et sera présidé par le ministre des affaires étrangères du Niger.

Ici au Niger, La Cellule Centrale d’Appui à la mission permanente du Niger à new york au titre du mandat du niger pour le siège de membre non permanent du conseil de sécurité de l’onu pour la période 2020-2021 mise en place par arrêté du Premier ministre va organiser des activités pendant notre Présidence. Ces activités se présentent comme suit :

– Exposition dans le hall du Palais des Congrès sur l’action des Nations Unies en matière de paix et de sécurité internationale et le rôle du Niger dans les opérations de maintien de la paix ; à cette occasion le Ministre tiendra un discours de bienvenue et d’ouverture de l’exposition;

– Organisation d’une conférence animée par le Ministère des Affaires Etrangères à l’attention du corps diplomatique, suivie d’une Réception; – Organisation d’une conférence animée par la Cellule à l’attention du public ;

– Plusieurs interviews et conférences de presse sur différentes thématiques seront animées par le président de la république et le Ministre des affaires Étrangères aux médias nationaux et internationaux, (les dates vont être précisées).

 

(Source : Cellule d’Appui Centrale à la Mission Permanente du Niger à New York)