Le Premier ministre rencontre le consortium des PTF de la facilité COVAX : Engagement renouvelé des partenaires à soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Dans le cadre du plaidoyer en faveur de la lutte  contre  la COVID-19, le Premier ministre, Chef  du gouvernement, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a reçu, dans l’après-midi du mercredi 4 août, le consortium des partenaires techniques et financiers  de la facilité COVAX. Lors de cette rencontre, le Chef du gouvernement a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur promptitude dans le cadre de la gestion de la COVID-19 et leur a demandé de continuer à accompagner le gouvernement.

À l’issue de la rencontre, les différents partenaires se sont exprimés sur la situation de la vaccination contre la COVID-19 au Niger. Ainsi, l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Niger,  SE. Eric P. Whitaker, a indiqué qu’un accès mondial équitable à des vaccins sûrs et efficaces est essentiel pour mettre fin à la pandémie de la COVID-19. «Afin de sauver des vies dans le monde, de relancer l’économie mondiale et d’arrêter la menace de nouvelles variantes, autant de personnes que possible doivent être vaccinées, le plus rapidement possible », a souligné le diplomate américain. Il a ajouté que le gouvernement américain, par l’intermédiaire de l’USAID, soutient  le travail du Ministère de la Santé pour garantir que le Niger puisse distribuer ces vaccins de manière sûre et efficace. « Nous applaudissons les efforts du gouvernement nigérien pour rendre ce vaccin disponible et accessible et nous encourageons tout le monde à chercher le vaccin dans leur centre de santé local», a-t-il ajouté.

Quant à la  coordonnatrice résidente des Nations Unies, Mme Louise Aubain, elle a souligné que le Niger peut  compter sur les Nations Unies, les États membres constituants mais aussi sur les multiples agences présentes au Niger. « La confiance de nos partenaires et des multiples États des Nations Unies à travers leurs dons de vaccins et d’appuis au Niger grandit et il est important de continuer dans cette ligne », a-t-elle déclaré.

Pour sa part, la Représentante de l’OMS au Niger, Mme Anya Blanche, a fait savoir que les différents partenaires présents à la rencontre ont exprimé leur disponibilité à continuer à appuyer le gouvernement du Niger pour la mise en œuvre des activités de vaccination et aussi à poursuivre la donation en vaccins pour que le Niger puisse atteindre les cibles identifiées. Selon la Représentante de l’OMS, outre la vaccination contre la COVID-19, il y’a également la question de s’assurer que les autres activités de santé, relatives aux vaccinations, sont mises en œuvre. 

L’ambassadrice, Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne, Dr Denisa Elena IONETE a noté que la vaccination est un acte important qui permettra de maitriser l’épidémie et sans oublier l’intensification des mesures de prévention. «Nous partageons l’observation qu’il convient d’intensifier ces activités de vaccination vu le risque du variant Delta. Nous apprécions également la responsabilité avec laquelle les autorités prennent cette menace et appellent les populations à se faire vacciner », a dit la Cheffe de la Délégation de l’Union Européenne. Elle a aussi précisé que l’Union Européenne et ses États membres sont les contributeurs les plus importants du mécanisme COVAX tant sur le financement des vaccins que sur plus de 200 millions de doses que les États membres vont également partager.

Pour rappel,  en mars 2021, le Niger a bénéficié d’une première allocation de 355.000 doses du vaccin d’Astra Zeneca dans le cadre de la facilité  COVAX ; de 25.000 doses de l’Inde et de 400.000 doses de Sinopharm dans le cadre de la coopération avec la Chine. Ce qui a permis de vacciner plus de 450.000 personnes. En juillet 2021, le gouvernement américain à travers la facilité COVAX a octroyé  au Niger 302. 400 doses du vaccin Johnson and  Johnson. Toujours dans le cadre de la facilité COVAX,  1.867. 750 doses de vaccins sont annoncées dont 859. 950 doses de Pfizer 753.800 doses de Sinopharm et 254.000 doses d’Astra Zeneca.

Par Oumar Issoufou(onep)