Le Premier ministre rencontre les représentants du Corps diplomatique : Le Chef du gouvernement sollicite l’implication des uns et des autres pour la quiétude sociale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Premier  ministre, Chef du gouvernement SE  Brigi Rafini a rencontré, hier après-midi, les représentants du corps diplomatique accrédités au Niger. Il s’est agi pour le Chef du gouvernement d’informer et d’échanger avec les diplomates  de la situation sociopolitique qui prévaut au Niger à l’issue de la proclamation des résultats globaux provisoires du  2ème tour de l’élection  présidentielle par la CENI.

A cet effet, le Premier ministre a de prime abord transmis les salutations du Président de la République, Chef de l’Etat au nom duquel cette rencontre a été convoquée. S E Brigi Rafini a rappelé les objectifs du Chef de l’Etat depuis sa réélection à la tête du pays consistant à l’issue de son dernier mandat de laisser un Niger uni, un pays doté des institutions très  fortes, un Niger ayant atteint la plupart des objectifs assignés dans son programme de renaissance.

Le Chef du gouvernement a aussi rappelé que le Président de la République a exprimé les vœux d’organiser à la fin de son mandat des élections propres, honnêtes et crédibles. Il a indiqué que le gouvernement et les différents acteurs se sont attelés pour que tout se déroule convenablement. En outre, le Chef du gouvernement a parlé du processus ayant conduit à l’élaboration et à l’adoption du code électoral ainsi que la situation ayant caractérisé la mise en place de la CENI et la participation des différentes parties prenantes au sein de ladite institution. Il a par ailleurs noté que la CENI a travaillé en toute transparence jusqu’à la proclamation des résultats globaux provisoires du 2ème  Tour de l’élection présidentielle.

Le Premier ministre a évoqué les incidents survenus à Niamey, Dosso, et un peu à Zinder. Il a aussi abordé  la persistance  de la résistance résiduelle à Niamey. « Nous sommes en train de nous acheminer vers la fin de cet épisode malheureux où l’homme de la rue tend à obtempérer à certains mots d’ordre » a-t-il déclaré.  Il a également évoqué la tenue des propos par certaines personnalités qui sont susceptibles de déstabiliser la quiétude sociale. Le Premier ministre a déploré les dégâts occasionnés par des manifestants touchant des biens publics et privés. Par ailleurs, il a souligné que les responsabilités sont en train d’être situées et les auteurs seront traduits devant les juridictions. Face à ces comportements inadmissibles, c’est la loi qui sera appliquée dans toute sa rigueur a-t-il notifié.

Sur un tout autre plan, le Chef du gouvernement a demandé aux uns et autres de soutenir les efforts du gouvernement pour que la situation soit contenue. Il a confié que le gouvernement est disposé au dialogue pour que la sérénité revienne le plutôt possible.

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses M. Alkache Alhada, a parlé  entre autres des dégâts occasionnés par les manifestants. Il a notifié que le candidat ayant perdu a choisi d’exercer un recours devant la juridiction compétente, tandis que les personnes qui l’accompagnent ont opté pour l’incitation à la violence. Il est à cet effet, revenu sur des propos incitant à la violence,  tenus par des personnalités politiques du pays  avant les élections. M. Alkache Alhada a fait cas de personnes arrêtées, tandis que d’autres sont recherchées.

Par Laouali Souleymane(onep)