Le Président de la République a participé, par visioconférence, au 12ème sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin du Niger : SEM. Roch Marc Christian Kaboré, désigné Président du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’ABN

Non classé
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum, a participé hier matin par visioconférence, au 12ème Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN). Au cours de cette rencontre virtuelle, plusieurs résolutions présentées par le sommet extraordinaire du conseil des ministres du 27 mai dernier à Abuja ont été adoptées par les Chefs d’État présents à ce sommet. Parmi ces résolutions, l’accélération de la mise en œuvre de la feuille de route du Secrétariat Exécutif de l’ABN, la construction du siège de l’ABN, la validation du plan opérationnel des activités de l’ABN, l’adoption du  règlement intérieur du Secrétariat Exécutif et des Conseils des Ministres de l’ABN, etc.

Lors de l’ouverture de ce sommet, le président sortant du sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’ABN, SE. Muhammad Buhari, a rappelé que plus de 160 millions d’âmes tirent leur subsistance dans le fleuve Niger, à travers l’agriculture, la pêche, etc. « Il est donc, nécessaire de ne pas trop négliger ce joyau au bénéfice de la population et pour le développement économique de la région », a déclaré le président sortant du sommet des chefs d’État et de Gouvernement avant de se réjouir de passer le témoin au nouveau Président de l’institution.

Pour montrer la gravité et le degré de la menace du fleuve Niger, un film documentaire a été projeté aux participants qui l’ont visionné avec beaucoup d’intérêt. Ce documentaire tourné sur le long du fleuve Niger, notamment, au Mali, au Niger, etc. montre à suffisance la situation critique et agonisante du fleuve Niger. L’état du fleuve Niger pose beaucoup de préoccupations. Les Chefs d’États ont ensuite poursuivi les travaux de ce 12ème sommet à huis clos.

A l’issue du sommet, le ministre de l’hydraulique et de l’Assainissement, M. Adamou Mahaman a précisé que deux points importants ont été abordés durant le huis clos, la désignation du Président du sommet de l’autorité du Bassin du Niger pour le mandat à venir et celle du Secrétaire Exécutif de la dite institution. C’est ainsi que les Chefs d’État ont, à l’unanimité, désigné Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, comme Président du Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement. ‘‘Les Chefs d’État ont aussi discuté de la désignation du secrétaire exécutif de notre organisation. A ce niveau, compte tenu de certaines prédispositions, les Chefs d’État ont renvoyé cette question au prochain Sommet pour statuer sur la question, en vue de permettre dans un premier temps au Secrétariat Exécutif de régler certaines questions d’ordre réglementaire au sein même de l’organisation qui va permettre désormais d’avoir régulièrement un secrétaire exécutif de façon rotative entre les pays », a expliqué le ministre  en charge de l’hydraulique.

Par Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)