Le Président de la République a présidé, hier, la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation de la RN7 reliant Dosso à Bella II : Bientôt la fin du calvaire pour les multiples usagers de ce grand axe économique

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a procédé, hier mardi 3 novembre 2020 à Dosso, au lancement des travaux de réhabilitation de la route Dosso-Bella II longue de 83 kms. La réalisation de ce tronçon est financée dans le cadre du programme Compact, signé entre le Niger et les Etats-Unis d’Amérique. Les travaux ont un coût estimé à près de 100 millions de dollars américains, soit 32 milliards de FCFA et financés par le Millennium Challenge Corporation (MCC). Ils dureront 20 mois et seront exécutés par l’entreprise SOGEA Satom. La cérémonie de lancement des travaux s’est déroulée en présence du Président de l’Assemblée nationale, SE. Ousseïni Tinni, des députés nationaux, du Haut Représentant du Président de la République, des présidents des Institutions de la République, des membres du Gouvernement, des membres du Corps diplomatique dont l’Ambassadeur des Etats Unis au Niger, des responsables du MCA-Niger, des représentants des Organisations Internationales, du Gouverneur de la région de Dosso, des chefs traditionnels de la région, ainsi que de nombreux invités.

Après le lancement officiel proprement dit des travaux de réhabilitation de cette importante infrastructure, le Président Issoufou Mahamadou, qui répondait à la presse, a salué la qualité de la coopération qui existe entre le Niger et les Etats Unis d’Amérique. «C’est une coopération multiforme qui intervient dans des secteurs sont prioritaires pour le peuple nigérien (sécurité, infrastructures, Initiative 3N, développement du capital humain dont l’éducation et la santé). La cérémonie d’aujourd’hui est une illustration du dynamisme de cette coopération», a déclaré SE. Issoufou Mahamadou. Les travaux de réhabilitation du tronçon Dosso-Bella II sont financés par le Programme Compact qui lie le Niger aux Etats Unis d’Amérique. «C’est un programme structurant, important d’un montant de 250 milliards de FCFA et qui va permettre de financer l’Initiative 3N avec le développement de l’irrigation, mais aussi les infrastructures comme la route Margou-Gaya (le dossier d’appel d’offres est en cours de préparation)», a expliqué le Chef de l’Etat.

Pour le Président Issoufou, cette relation forte qui existe entre le Niger et les Etats Unis d’Amérique notamment à travers le programme Compact est une manière de reconnaitre les efforts que fait le Niger dans le domaine de la bonne gouvernance. Selon le Chef de l’Etat ces efforts sont reconnus à telle enseigne que l’USAID, dont le bureau était absent au Niger (de 1995 à 2019), a décidé de revenir au Niger. «C’est une indication supplémentaire de la reconnaissance de l’effort de gouvernance. Il y a beaucoup de choses qui restent à faire dans ce secteur, mais il y a des efforts qui sont faits et qui sont reconnus par nos partenaires», a indiqué le Chef de l’Etat. «Il y a un projet qui me tient beaucoup à cœur. C’est le projet du chemin de fer, lié à celui du port sec prévu à Dosso», a-t-il affirmé, précisant que «ces projets ont été un peu bloqués pour des raisons indépendantes de notre volonté». «Mais dans nos discussions avec les Etats Unis d’Amérique et dans la perspective d’un Compact régional, j’ai suggéré, que le Compact régional concernera le Bénin, le Niger, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire. J’ai ainsi proposé qu’il soit tenu compte de la boucle ferroviaire et donc du projet de chemin de fer qui est cher aux Nigériens en général et aux dossolais en particulier. C’est pour dire aux populations de Dosso qu’on n’oublie pas ce projet», a insisté le Chef de l’Etat.

Dans son allocution, le président du Conseil d’Administration (PCA) du MCA-Niger, M. Ouhoumoudou Mahamadou, a d’abord rendu un vibrant hommage au Président de la République, Chef de l’Etat qui a bien voulu accepter de patronner cette cérémonie, en dépit de son emploi de temps chargé. Il a ensuite adressé ses remerciements aux populations de Dosso pour leur mobilisation massive, ainsi qu’aux partenaires du Millennium Challenge Corporation (MCC) qui ont bien voulu financer ce grand chantier.

Rappelant que le MCC et le Gouvernement du Niger ont procédé le 4 Août 2018, au lancement officiel du Programme Compact du Niger, à Margou, (région de Dosso), M. Ouhoumoudou Mahamadou a précisé que “le Compact est un accord de financement quinquennal sous forme d’un don de 437 millions de dollars, soit plus de 250 milliards de FCFA destiné à promouvoir la croissance économique et à réduire la pauvreté”. Il a ensuite ajouté que le programme compact du Millenium Challenge Account du  Niger est “le symbole du dynamisme de la coopération multiforme entre les Etats-Unis d’Amérique et le Niger, coopération qui se renforce comme en témoigne le retour l’Agence USAID au Niger près de 25 ans après son départ ainsi que l’appui de plus en plus renforcé de l’USADF, United States African Development Foundation, qui accompagne nos producteurs dans leurs activités grâce à des opportunités de financement”.

Soulignant que “la route de développement passe par le développement des routes”, M. Ouhoumoudou Mahamadou a expliqué que c’est fort de cette vérité que le Président de la République a fait du développement des infrastructures un des huit axes prioritaires du programme de renaissance. «Je voudrais aussi exprimer le souhait que cette voie qui constitue l’aorte de la circulation routière de notre pays fasse l’objet d’une attention particulière dans les programmes d’entretien routier», a-t-il conclu.

Quant au Directeur général de MCA-Niger, M. Badamassi Anou, il a rappelé que le 5 août dernier, le Président de la République Issoufou Mahamadou avait donné le coup d’envoi du Compact, qui inclut la réhabilitation de 307 Kms de routes dans la région de Dosso. «Nous sommes aujourd’hui rassemblés pour maquer le démarrage effectif des travaux de la RN7, précisément la réhabilitation de 83 kms entre Dosso et Bella II, connectant avec la section Bella II-Gaya-Frontière du Bénin, en finalisation. Ce faisant, le Compact vient parachever la RN7 dans tout son parcours vers le Bénin», a-t-il indiqué.  «Ce jour est spécial car il est porteur d’espoir pour les vaillantes populations de ces zones dans leurs quêtes de meilleures opportunités économiques», a ajouté M. Anou, précisant qu’au terme de ces travaux, des ouvrages et des traversées seront reconstruits aux standards requis d’efficacité et de sécurité. «La RN7 sera élargie avec une base en grave bitume et une couche de roulement en béton bitumeux à module élevé (BEM). Les traversées des agglomérations seront éclairées et les passages piétons matérialisés et pavés», a-t-il souligné. Selon le DG de MCA-Niger, une fois rénovée, la RN7 supportera un trafic hautement intense, que les spécialistes projettent à environ 1.000 camions par jour. Cela équivaudrait à 42 camions par heure ou 2 camions toutes les 3 minutes. «Aujourd’hui, un poids lourd met 10 heures entre Bella II et Dosso, ce même camion mettra moins de 2 heures après cette rénovation», s’est réjoui M. Anou.

Ces travaux, note-t-on, sont financés entièrement par le Millennuim Challenge Account (MCA Niger) du Programme d’aide du Gouvernement américain à travers le Millenium Challenge Corporation (MCC). Le MCC et le gouvernement du Niger ont lancé officiellement, le 4 août 2018 à Margou, région de Dosso, le Programme Compact du Niger, un accord de financement quinquennal sous forme d’un don de 437 millions de dollars, soit plus de 250 milliards de FCFA, destiné à promouvoir la croissance économique et à réduire la pauvreté, rappelle-t-on.

Mahamadou Diallo,(Envoyé Spécial)