Le Président de la République procède à l’inauguration du 3ème pont de Niamey, baptisé ‘’Pont Général Seyni Kountché’’ : Un véritable joyau pour desservir Niamey et honorer la mémoire du Général Seyni Kountché

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou a procédé, hier matin, à l’inauguration du 3ème pont de Niamey, baptisé ‘’Pont Général Seyni Kountché’’. Financé à près de 50 milliards de F CFA, hors taxe et hors douane, ce pont  est le fruit de la bonne coopération entre la République populaire de Chine et le Niger. Cette belle et majestueuse infrastructure, vient renforcer les acquis du programme de la renaissance. Etaient présents à la cérémonie inaugurale, le Premier ministre, SE. Brigi Rafini, des membres du Gouvernement, des députés, des représentants du corps diplomatique, le représentant du Gouverneur de la région de Niamey, des leaders religieux et coutumiers, des responsables des FDS, les représentants de la famille de l’ancien Président Seyni Kountché, etc.

La pose de la première pierre de cette infrastructure a eu lieu, le 6 avril 2017 et les travaux ont effectivement débuté, le 10 décembre 2017, par l’entreprise chinoise, CHEC (China Harbour Enginnering Compagny), sous la direction du ministère en charge de l’Equipement. Le pont GSK comprend pour l’essentiel, sur le lit du fleuve Niger, un pont à poutre préfabriquées précontraintes de 928 m de long avec 23 travées de 40 m chacune ; sur le bras du fleuve, un pont à poutres préfabriquées précontraintes de 126 m de long avec 6 travées de 20 m chacune ; un tablier de 3 m de largeur avec 2 fois 2 voies de 3,5 m et 2 trottoirs de 2,5 m ; deux voies d’accès d’une longueur totale de 2,553 km en 2 fois 2 voies de 3,5 m avec un terre-plein central de 2 m et 2 trottoirs de 2,5 reliant le projet à la RN6 (la route Niamey Torodi) et la RN4 (route Niamey-Namaro-Farié) ; 4 ouvrages d’équilibre constitués de dalots sur les oies d’accès, etc.

Le moment le plus fort de cette cérémonie est la coupure du ruban consacrant l’inauguration de ce chef-d’œuvre par le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou. Peu après cet acte symbolique, le Chef de l’Etat a livré ses  impressions à travers une déclaration pleine de sagesse. En ce sens, SE. Issoufou Mahamadou a d’abord demandé à l’ambassadeur de la République Populaire de Chine de transmettre tous ses remerciements et toute son amitié à son homologue SE. Xi Jinping. « Je suis très heureux d’avoir procédé ce matin à l’inauguration du 3ème pont de la ville de Niamey dénommé  »Pont Général Seyni Kountché’’. Ce pont rend hommage à un homme célèbre, un grand chef militaire, un grand chef d’Etat, etc. qui a marqué l’histoire du Niger. En même temps que j’ai voulu célébrer la mémoire du Général Seyni Kountché, je voudrais que ce pont soit le symbole de notre unité. Le peuple nigérien a toujours été un peuple uni, un peuple soudé, etc. Le Général Seyni Kountché s’est battu pour l’unité de ce peuple et je voudrais que ce pont qui porte son nom en soit le symbole, que ce pont soit le symbole de notre unité. Le Niger est un pays, un et indivisible. Je lance un appel donc à tous les Nigériens, en cette veille d’élection, pour qu’ils ne perdent jamais de vue cela. Pour qu’ils ne perdent jamais de vue l’importance de notre unité, cet acquis du peuple nigérien. Je voudrais aussi saisir l’occasion pour remercier la Chine parce que, ce pont a été construit par la République populaire de Chine. C’est le deuxième pont que la République populaire de Chine nous construit en 10 ans. Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, la République Populaire de Chine a eu également à réaliser d’autres infrastructures au bénéficie des populations nigériennes, comme l’Hôpital Général de Référence de Niamey, etc. Nous avons avec la République Populaire de Chine une coopération très dynamique, une coopération qui rentre dans le cadre des priorités que nous nous sommes fixées qui correspondent aux besoins vitaux du peuple nigérien », a déclaré le Président de la République du Niger.  

En prononçant le discours d’inauguration, le ministre de l’Equipement par intérim, M. Mamadou Diop, a rappelé que les deux mandats du Président de la République ont été caractérisés par le développement des infrastructures majeures, notamment dans le secteur du transport, des télécommunications, de l’énergie, de l’eau, de la santé, de l’éducation, etc. Selon le ministre Mamadou Diop, la vision du Président de la République a permis de maintenir une demande globale forte, une rétribution de revenu en faveurs des entreprises et des ménages, entrainant un taux de croissance économique autour de 6% en moyen annuel, sur la décennie.

« Une telle performance, et on ne le dit jamais assez, n’a jamais été réalisée auparavant dans notre pays. Le projet de construction du pont Général Seyni Kountché y participe dans cette ambition. Cet ouvrage d’art qui est le fruit de la coopération sino-nigérienne démontre une fois de plus la ferme volonté politique et le souci constant des deux Chefs d’Etats de promouvoir le développement économique et social des deux pays en vue de l’amélioration des conditions de vie de leurs populations respectives », a souligné M. Mamadou Diop.

Evoquant les divers impacts causés par le chantier, le ministre de l’Equipement par intérim, a rappelé que toutes les personnes impactées par le projet ont été dédommagées conformément à la réglementation en vigueur. « Le coût Global de ce projet s’élève à environ 50 milliards F CFA HT et HD, répartis comme suit : la Chine 44 830 000 000 F CFA HT-HD et l’Etat du Niger, 5 496 000 000 F CFA (coût de libération du site). Dans sa conduite, ce chantier a eu sans doute des impacts divers sur les populations riveraines » a-t-il dit. 

Très revigoré et réconforté par la réussite des travaux, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Niger SE. Zhang Lijun, s’est réjoui de la qualité des travaux. SE. Zhang Lijun a précisé qu’une fois concrètement terminé, et mis en service, ce pont permettra d’alléger considérablement la pression du trafic à Niamey et de stimuler le développement socio-économique de la région. « Au nom du Gouvernement chinois, je tiens à remercier les autorités compétentes nigériennes et à féliciter tous les personnels chinois et nigérien qui ont participé à la construction du projet », a félicité le diplomate chinois.

Par ailleurs, le diplomate chinois, a rappelé que depuis l’année dernière la construction du projet était fortement impactée par la pandémie de la COVID-19. « Grace au soutien du Président de la République du Niger et des autorités nigériennes, l’entreprise chinoise a pu surmonter de nombreuses difficultés. Au final, les personnels chinois et nigérien ont accompli ensemble de manière remarquable les tâches de construction dans les délais requis. Il y a dix ans, le 2ème pont sur le fleuve Niger dénommé pont de l’Amitié Sino-Nigérien a été mis en service. Aujourd’hui, 10 ans après, nous nous sommes rassemblés pour l’inauguration d’un 3ème pont plus long et plus moderne que le dernier. Cela reflète la présente coopération plus étroite entre la Chine et le Niger et l’amitié d’aujourd’hui plus profonde entre les deux peuples », a indiqué SE. Zhang Lijun.

La famille de feu Général Seyni Kounttché et les habitants des deux rives (Goudel et Harobanda), ont vivement salué et remercié, à travers leurs représentants, le Président de la République pour ses efforts multiples et multiformes au profit de la population de Niamey en particulier, et du peuple nigérien en général.      

Ce joyau qui s’ajoute à une longue liste d’infrastructures réalisées dans le cadre du Programme de la Renaissance du Niger, va offrir une possibilité supplémentaire pour les populations riveraines en particulier et pour les usagers du corridor routier en direction du Burkina-Faso et du Mali de vaquer à leurs occupations.    

Par Abdoul-Aziz Ibrahim(onep)