Levée de corps de Me Boubacar Madougou, président du parti politique CDS Rahama : Ses compagnons lui rendent un dernier hommage

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’élevage, M. Abadé Abouba, assurant l’intérim du Premier ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini, a rendu hommage, hier après-midi, à l’Hôpital Général de Référence de Niamey, à la mémoire de feu Me Boubacar Madougou, décédé le mardi 1er septembre 2020, des suites  d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Des membres du Gouvernement ainsi que plusieurs autres personnalités, les membres de la famille et les amis du disparu, ont assisté également à la levée de son corps.

 

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’élevage, M. Albadé Abouba s’est incliné devant la dépouille du défunt. Par la suite, une fathia a été dite pour le repos de l’âme du disparu. Le Premier ministre par intérim a ensuite présenté ses condoléances à la famille et aux proches du regretté.

Né en 1957 à Koré-Marina, commune de Tibiri, région de Dosso, feu Boubacar Madougou,  après avoir adhéré au parti Convention Démocratique et Sociale (CDS) Rahama,  a occupé plusieurs postes de responsabilité à tous les niveaux au sein du parti CDS avant d’être élu président de cette formation politique en septembre 2019. « Si tu as eu la confiance renouvelée des militants du parti CDS Rahama, c’est que tu as conjugué au quotidien les qualités suivantes : la patience, la tolérance, le caractère de rassembleur, la générosité, l’ardeur au travail, le don de soi ; mais plus que toutes ces qualités, tu es humble, tu respectes ton prochain, tu écoutes tout le monde au sein du parti, tu prodigues des conseils aux animateurs de toutes les structures du parti. Bref, tu es un leader et non un chef», a déclaré Chaibou Mamane, un compagnon politique du défunt dans une oraison funèbre. « Il est évident d’écrire et de dire que ta disparition crée un grand vide dans la direction du parti, de notre parti, car ton vœu le plus cher est de faire de notre parti une formation politique qui compte sur l’échiquier politique national », a-t-il ajouté.

Les confrères de feu Me Boubacar Madougou, de la Chambre des notaires, lui ont également rendu hommage en le qualifiant d’exemple à suivre. « Outre ses qualités humaines reconnues de tous, il a su s’attirer la sympathie avec un professionnalisme hors pair. Au cours de sa vie professionnelle, il s’est illustré pendant une décennie en défendant la cause du notariat, ce qui lui a valu cette dernière reconnaissance de la part de ses confrères. Me Boubacar Magoudou restera un exemple pour nous», a dit Me Boubacar Salao. Feu Me Boubacar Magoudou a laissé derrière lui 2 veuves et 7 enfants.

 

Issoufou A. Oumar(onep)