Lutte contre la propagation du COVID-19 : La Ville de Niamey offre un lot de kits de prévention aux personnes en situation de handicap

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), la Délégation spéciale de la Ville de Niamey a offert 20 dispositifs de lavage de mains avec 150 cartons de savon, 250 bouilloires et 1300 bavettes à la section régionale de la Fédération Nigérienne des personnes en situation de handicap (FNPH). Le don a été remis par l’administrateur délégué, M. Mouctar Mamoudou au président de la section, M. Habibou Abdoulaye, le 30 avril dernier à l’Hotel de Ville.

 

Par ce geste, les autorités de la Ville de Niamey viennent en appui aux couches vulnérables, notamment les personnes en situation de handicap pour leur permettre de mieux faire face à la menace du moment qu’est la propagation du COVID-19. C’est pourquoi, le président de la section régionale de (FNPH) de Niamey, M. Habibou Abdoulaye a exprimé, au nom de l’ensemble des structures représentées, toute sa gratitude au premier responsable de la Communauté urbaine de Niamey pour l’appui qui leur est apporté. «Ce don a un double sens pour nous. Premièrement, cela va nous permettre de nous protéger nous-même et de protéger nos familles. En second lieu, il va nous faciliter les actions de sensibilisation que nous menons», s’est réjoui le président de la section régionale de la fédération nigérienne des personnes en situation de handicap, M. Habibou Abdoulaye.

Pour sa part, le président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey a saisi cette occasion pour exhorter les représentants des personnes en situation de handicap de la région, à s’aligner derrière les efforts des plus hautes autorités du pays, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. «Nous voulons que vous compreniez que le gouvernement est en train de se battre contre cette maladie. Nous voulons que vous portiez, les mesures édictées à cet effet, à tous les membres de vos associations, leur faire comprendre que nous devons absolument respecter ces mesures», a lancé M. Mouctar Mamoudou. C’est dans cette optique que la Délégation spéciale a été jugé utile non seulement de mettre ce matériel à la disposition de la FNPH-Niamey mais aussi de continuer à soutenir cette structure jusqu’à la fin de cette crise. «Cela est nécessaire et indispensable. Peut-être que ce n’est pas suffisant, mais je tiens à vous dire que nous n’allons pas nous arrêter là. De votre côté n’hésitez pas à faire appel à nous pour des besoins» a réitéré M. Mouctar Mamoudou.

 

L’entreprise GVD met à la disposition de la Ville de Niamey 20 dispositifs de lavage de mains à pédale

Peu après cette cérémonie, le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou a réceptionné un don composé de 20 autres dispositifs de lavage de mains, offert par l’entreprise GVD-Afrique qui œuvre dans le secteur de l’environnement, à travers notamment la valorisation des déchets. «La spécificité de nos produits est que nous les fabriquons à base de matériaux récupérés, pour soulager l’aspect écologie et l’aspect coût. L’objectif est de permettre à la population d’avoir des kits de lavage de mains à moindre coût et qui respectent les normes d’hygiène prioritaires dans la prévention contre le COVID-19», a expliqué le Directeur Général de l’entreprise, M. Ali Moussa Dogo. En effet il s’agit d’un type de dispositif de lavage de main à pédale avec lequel GVD est venu soutenir la population de la Ville de Niamey, à travers la communauté urbaine.

«C’est avant tout, une ingénierie locale à partir d’objets considérés comme déchets. Le dispositif est vraiment pratique, simple et moins couteux. Mieux, ça évite le contact avec la main», a soutenu le président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey. M. Mouctar Mamoudou a, ainsi, tenu à féliciter la structure quant à «l’intelligence utilisée pour mettre au point le dispositif». «Même après COVID-19, nous aurons besoin de ces dispositifs pour l’hygiène en permanence», estime M. Mouctar Mamoudou. Dans cet élan de solidarité, la Ville de Niamey enregistre progressivement, depuis le début de cette pandémie au Niger, du matériel à travers des dons de la part des bonnes volontés, des personnes et des structures généreuses. La ville de Niamey les met à la disposition des populations en les installant dans les lieux et espaces publics et en les donnant aux couches vulnérables.

 

Séance de distribution de bavettes par la Jeune Chambre International (JCI-Niamey)

Toujours dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID19, le président de la Délégation spéciale a parrainé le lancement d’une journée de sensibilisation de la population suivie de distribution de bavettes dans la zone Wadata de Niamey, organisée par la Jeune Chambre Internationale de Niamey. La structure a donc voulu participer à l’effort qui se veut aussi collectif de créer les conditions de prévention contre le virus COVID19. «Cette maladie est là, c’est une réalité. Les gestes barrières doivent être respectés sérieusement. En le faisant, nous nous protégeons et nous protégeons les autres. Nous voulons faire comprendre davantage à la population l’ampleur de cette pandémie», indique le président de la section JCI Niamey, M. Ousmane Goulo.

«Ils ne sont pas à leur première activité du genre. Ce sont des jeunes exemplaires, qui ont toujours su, dans des circonstances données, apporter leur concours dans les actions communautaires de la Ville de Niamey», a déclaré le président de la Délégation spéciale M. Mouctar Mamoudou.

 

 Ismaël M. Chékaré(onep)