Lutte contre le terrorisme dans la zone du Lac Tchad : Les troupes de la FMM à l’assaut des points de retranchement de Boko Haram

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les dernières nouvelles qui nous viennent des différents théâtres d’opération dans la lutte contre le terrorisme sont tout aussi reluisantes que réconfortantes. En effet, tandis qu’à l’extrême Est du Niger, dans la région de Diffa, les troupes de la FMM du secteur 4 (côté Niger) continuent d’imposer la suprématie de leur puissance de feu sur les combattants de Boko Haram, à l’Ouest, dans la région de Tillabéri, la foudre de l’opération conjointe antiterroriste Niger-Burkina Faso, dénommée Taanli 3, est en train de s’abattre sur les terroristes évoluant de part et d’autre de la frontière nigéro-burkinabé.

Selon un compte-rendu en date du 25 avril 2022, par le Chef du bureau d’information publique militaire du QG tactique de la FMM basée à N’Djaména (Tchad), le Colonel Muhammad Dole, à l’occasion de la visite du Commandant de la FMM dans la zone de KajiJiwa, il ressort de ce document que, lors des récentes opérations offensives de ratissage dans les cachettes et autres repères des terroristes qui ont été émaillées de violents accrochages, les troupes de la FMM ont neutralisé une trentaine (30) de terroristes et récupéré 15 fusils AK 47, deux (2) ceintures de 222 munitions et 179 cartouches, deux (2) téléphones portables et un drapeau de Boko Haram.

“En outre, les troupes ont réussi à appréhender onze (11) suspects, dont trois (3) mineurs, qui sont actuellement interrogés. Dans une autre rencontre séparée, quelques TBH/ISWAP ont tenté d’infiltrer une position défendue du secteur 4 (République du Niger) près de Doutchi, mais ont été rapidement repoussés par une action bien coordonnée entre la Task Force aérienne et les troupes terrestres. A la fin de l’affrontement, trois véhicules armés ont été détruits et un autre a été récupéré, tandis que plusieurs insurgés ont été neutralisés”, souligne le communiqué de la FMM. Malheureusement, poursuit la même source, “un soldat a fait le sacrifice suprême et six autres blessés sont actuellement soignés dans une installation militaire”.

D’autre part, a ajouté la même source, les troupes de la Taskforce Arege, composée de troupes nigérianes et nigériennes, ont poursuivi leurs opérations de ratissage pour dominer efficacement la zone générale de Fedondiya et les environs d’Arege. “En progressant, il n’y a pas eu de contact ou de résistance, car les éléments TBH ont continué à abandonner leurs enclaves et leurs hameaux de fortune et à fuir. Néanmoins, chaque fois que les troupes rencontraient des abris de fortune dissimulés sous des arbres, soupçonnés d’être des avant-postes ennemis, les maisons de fortune étaient soigneusement détruites et immédiatement incendiées avant que les troupes ne poursuivent leur avance”, souligne le compte-rendu du bureau d’information publique militaire de la FMM.

De même, note-t-on, la Task Force amphibie du secteur 1 (Cameroun) a intensifié les patrouilles fluviales et les assauts contre les TBH dans la zone générale de Tchol et Chaka. “Au cours de ces opérations, en apercevant les équipes de patrouille qui avançaient, certains logisticiens présumés terroristes se sont enfuis et ont abandonné des pirogues chargées de sacs de nourriture (céréales) et d’autres matériaux destinés aux criminels. Tous les articles ont été confisqués et détruits”, indique la même source.

Appréciant ces résultats, lors de sa visite à la Base d’Opérations Avancées de la FMM à Arege, près du Lac Tchad, le Commandant de la Force (COMFORCE) de la FMM a salué le professionnalisme des troupes et leur courage et leur bravoure hors du commun. Qualifiant la domination des troupes d’Arege d’encourageante, il les a exhorté à mener des opérations mobiles agressives pour coincer l’ennemi dans les îles du lac Tchad.

Assane Soumana (Source QG tactique de la FMM)