Message du Premier ministre à la veille de l’Aïd El Fitr : Le Chef du gouvernement appelle à la poursuite de l’observance des mesures préventives

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, a livré le vendredi 22 mai dernier, un message, à la veille de la célébration de l’Aïd El Fitr ou fête de Ramadan. Dans cette adresse aux concitoyens, S.E Brigi Rafini, a évoqué le contexte particulier dans lequel s’est écoulé, cette année, le moi béni de Ramadan, celui de la pandémie du Covid-19. Du fait que le virus du Covid-19 continue de circuler, dans notre pays, le Premier ministre a rappelé que, la levée de certaines mesures, ne signifie pas pour autant la fin de la pandémie de COVID-19. C’est pourquoi, S.E Brigi Rafini a estimé que les gestes barrières tels que les mesures d’hygiène, le port des masques et la distanciation physique qui sont des gestes simples et à la portée de tous, doivent continuer à être rigoureusement observés, pour se protéger et protéger les autres. (Lire ci-dessous l’intégralité du message de S.E Brigi Rafini).

«As salama alekum wa rahmatullahi wa barakatuhu

 

Mes Chers Concitoyens,

Le croissant lunaire marquant la fin du mois béni de Ramadan a été aperçu, dans plusieurs localités de notre pays. En conséquence, la fête de l’Aïd El Fitr ou fête de Ramadan sera célébrée Incha Allah, demain samedi 23 mai. Rendons grâce à Allah Le Très Haut qui nous a permis de vivre avec ferveur et dévotion le Ramadan, un des 5 piliers de l’Islam. Un mois durant, en effet, la communauté musulmane de notre pays a multiplié les prières, les invocations et beaucoup d’autres bonnes œuvres comme la solidarité, le partage et la générosité, telles que recommandées par le Saint Coran.

 

Mes Chers Concitoyens,

Cette année, le mois béni de Ramadan est intervenu à un moment où le monde entier fait face à la pandémie de CORONAVIRUS ou COVID-19. Pour y faire face, le

Gouvernement, sur recommandation des autorités sanitaires, avait pris diverses mesures en vue de casser la chaine de contamination.

 

Toutefois, au regard de l’amélioration de l’évolution de la pandémie enregistrée récemment dans notre pays, le Gouvernement a levé certaines de ces mesures, notamment l’interdiction d’accès aux lieux de cultes, permettant ainsi aux fidèles d’accomplir leurs actes de dévotion dans des conditions idoines.

 

Je voudrais rappeler cependant, que la levée de ces mesures ne signifie pas pour autant la fin de la pandémie de COVID-19. La circulation du virus continue fort malheureusement. C’est pourquoi, les gestes barrières tels que les mesures d’hygiène, le port des masques et la distanciation physique qui sont, au demeurant des gestes simples à la portée de tous, doivent continuer à être rigoureusement observés. A ce stade, nous n’avons d’autre choix que de renforcer les mesures de prévention pour nous protéger et protéger les autres. C’est pourquoi, je vous invite à nouveau, Chers Concitoyens, à redoubler de vigilance pour casser la chaine de transmission, afin d’endiguer cette pandémie.

 

En ces moments où les esprits sont tournés vers la fête, prions pour le repos de l’âme de toutes les victimes de la pandémie de COVID-19 et du terrorisme. Prions aussi pour un prompt rétablissement de tous les malades actuellement en cours de traitement. Prions enfin pour une campagne agro-sylvo-pastorale à la hauteur de nos espérances, en cette veille de saison des pluies.

 

Mes chers Concitoyens,

 

Par la grâce d’Allah, nous célébrerons la fête de l’Aïd el Fitr demain. Je vous demande de penser aux faibles, aux nécessiteux qui ont, eux aussi, besoin de célébrer cette fête dans la joie. Ayons le même esprit de partage comme pendant tout le mois de Ramadan.

 

Au nom du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Elhadj ISSOUFOU MAHAMADOU, et du Gouvernement, je souhaite à tous les fidèles musulmans une bonne fête de l’Aïd El Fitr. Puisse Allah accepter nos actes de dévotion et d’adoration et protéger le Niger et son peuple. Amen.

 

 

As salama alekum wa rahmatullahi wa barakatuhu»