Message du Premier ministre à l’occasion de la Journée nationale de la concorde : «Nous avons eu la plus belle expérience en terme de résolution de conflit interne», déclare SE. Brigi Rafini

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La fête de la concorde, célébrée le 24 avril de chaque année, depuis 1995 à Tchintabaraden (Tahoua), pour commémorer le retour de la paix dans cette partie du Niger, après des mouvements de rébellion, n’a pas eu lieu cette année avec tous son faste comme à l’accoutumée, en raison du contexte contraignant de la pandémie du COVID19. N’ayant pas pu faire le déplacement, le Premier ministre, chef du gouvernement SE. Brigi Rafini a, à cet effet, livré un message dans lequel il a souligné le caractère symbolique de «la plus belle expérience» de résolution de conflit interne à perpétuer que nous rappelle cette date historique.

La journée nationale de la concorde est une date pleine de symbole pour notre pays, qui a consacré la concorde comme son nom l’indique: la paix retrouvée entre les filles et fils du Niger, suite aux actes de rébellion et autre mouvement d’insurrection qu’a vécus le pays, estime le Premier ministre. SE. Brigi Rafini rappelle que c’est après beaucoup de tractations et de négociations, que les responsables de l’Etat et ceux des mouvements armés ont, en toute responsabilité, signé des accords. «Et grâce à ces accords, Dieu merci, depuis lors, la paix règne dans cette partie de notre pays. Après cette date, ces actes de conflit interne ont connu un arrêt net», se réjouit le Chef du gouvernement.

«Toute ma pensée est dans cette ville de paix de Tchintabaraden où, nous avons pris l’habitude d’aller au milieu des différentes communautés, pour célébrer dans la concorde, dans l’allégresse, ces moments de retrouvailles plein de sagesses qui ont concrétisé les accords de paix entre les Nigériens, depuis aujourd’hui plusieurs années», a dit le Premier ministre Brigi Rafini. «Nous n’avons pas, certes, pu honorer cette année, en faisant le déplacement de Tchintabaraden, cela n’entâche en rien la volonté de tous les fils du Niger de perpétuer ces accords, de perpétuer cette concorde, la paix interne retrouvée dans notre pays», a-t-il poursuivi.

La journée nationale de la concorde rappelle ainsi, l’histoire d’un acte de haute responsabilité avec des effets positifs irréversibles, estime le Chef du gouvernement. «Nous avons eu la plus belle expérience en terme de résolution de conflit interne, le conflit entre les fils d’un même pays qui, en toute responsabilité, ont trouvé des solutions aux contradictions qui les opposent», a conclu SE. Brigi Rafini.

 

  Ismaël M. Chékaré(onep)