Moustapha Amadou Sabo : Baptême de feu pour un jeune milieu de terrain

Sport
Spread the love

Sharing is caring!

Le Onze national du Niger séjourne depuis mercredi dernier dans la capitale économique du Bénin. C’est à Cotonou que le Mena accueillera en effet les Taïfa Stars de la Tanzanie, pour sa première sortie dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2023. Demain samedi, les poulains de Jean Michel Cavalli croiseront le fer avec les Tanzaniens sur la pelouse du  stade de l’Amitié. A cette occasion, la jeune pépite de Salitas FC (Burkina Faso), Moustapha Amadou Sabo, 17 ans, pourrait honorer sa première sélection dans le Onze national.

Avant de taper dans l’œil du Sélectionneur national Jean Michel Cavalli, le parcours du jeune milieu de terrain du club de Yacouba Ouedraogo,  a été assez  laborieux et parsemé d’embuches. De ses premiers pas de footballeur amateur, Moustapha garde encore un souvenir vif. « Je suis un passionné de football depuis ma tendre enfance. Je rêvais de devenir footballeur professionnel. J’ai même quitté l’école pour me consacrer à ma passion malgré la réticence et l’opposition de mes parents. Mais quand ils se sont rendus compte que j’étais obnubilé par la passion du football, ils m’ont laissé donner cours à ma passion » nous confie le jeune joueur du Mena. Moustapha a dû

« carburer » au sein des jeunes électriciens de l’AS Nigelec, et à l’AS Sonidep avant de s’envoler pour le Burkina Faso. Titulaire à Salitas FC, ses qualités physiques et techniques finissent par convaincre le coach du Mena à le convoquer en sélection. « Le football est un sport difficile. Il faut faire preuve de beaucoup de sacrifices en travaillant tous les jours sans relâche. Il faut aussi avoir une bonne hygiène de vie et éviter de faire la belle vie comme les autres jeunes » ajoute le jeune milieu de terrain de Salitas FC. Après une belle prestation au tournoi de l’UFOA B que Niamey a récemment accueilli, certaines sources indiquent que des clubs du vieux continent  seraient fortement intéressés à l’amener dans leurs effectifs.  Conscient du fait que seul le travail paye, Moustapha conclut : « Je sais que je dois continuer à bosser plus dur encore pour atteindre les sommets ».  Le  Niger se trouve dans le groupe A avec l’Algérie, l’Ouganda et la Tanzanie. Après son opposition de demain après- midi contre les Taïfa Stars, au stade de l’amitié de Cotonou, le Mena se rendra à Kampala en Ouganda pour affronter le 8 juin dans le cadre de la  deuxième journée de ces éliminatoires de la CAN 2023,  les Crânes 

d’Ouganda.

Par Oumarou Moussa(onep)