Niamey/Lutte contre le COVID -19 : S’assurer de l’effectivité des mesures préventives au sein de la capitale

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, a effectué le samedi 11 avril dernier, une série de visites dans la capitale Niamey au niveau des différents lieux de forte concentration humaine, à savoir les têtes de taxis et les supermarchés. L’objet de la visite est de faire le constat de l’application des mesures préventives, notamment la mise en place des dispositifs de lavage des mains et le port de la bavette, contre  la maladie à coronavirus, le COVID-19.

 

La première étape de la visite a concerné les têtes de  taxis du petit marché. A ce niveau, le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou  a remarqué, non seulement la disponibilité du dispositif de lavage des mains, et aussi  le  port des bavettes  par les conducteurs de taxis et les clients aussi. Cependant, il a sensibilisé davantage ces derniers à continuer de respecter ces mesures qui permettent de prévenir la maladie à coronavirus.

A l’issue de cette visite, M. Mouctar Mamoudou a livré ses impressions. «Le constat est satisfaisant. J’ai particulièrement remarqué au niveau des supermarchés le  respect à la lettre de toutes les mesures que nous avons édictées, cela va du dispositif du lavage des mains au port des bavettes», a déclaré M. Mouctar Mamoudou avant d’ajouter que la Ville de Niamey va continuer à accompagner les transporteurs en occurrence les conducteurs de taxis et ʺFaba-Fabaʺ en mettant à leur disposition des bavettes.  M. Mouctar Mamoudou a par ailleurs attiré l’attention des vendeurs sur le prix de la bavette dont, selon lui,  le prix ne doit pas excéder la somme de 500 F CFA pour que la population puisse s’en procurer de façon générale. «Le prix de la bavette à Niamey ne doit pas excéder la somme de 500 F CFA l’unité. Nous allons faire des contrôles  et toute personne qui sera  prise en défaut de cette mesure sera sévèrement sanctionnée», a alerté le président de la Délégation Spéciale.

Enfin, par la même occasion, M. Mouctar Mamoudou a sollicité l’appui de tous les acteurs notamment les Oulémas de continuer à faire les appels à la prière afin de permettre aux fidèles de prier à l’heure tout en restant chez eux. « À chaque appel à la prière  de profiter pour sensibiliser davantage  la population sur les mesures  de prévention contre le coronavirus, car cette maladie  n’a pas de traitement  et la seule  arme dont nous disposons, c’est la prévention», a-t-il souligné. «Nous comptons beaucoup sur la population pour qu’ensemble, nous puissions endiguer cette pandémie dans notre ville  et dans notre pays de manière générale », a-t-il souhaité.

Issoufou A. Oumar(onep)