Ouverture du Forum national sur le mariage des enfants à Maradi : Définir les actions à envisager pour y mettre fin

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

Le Forum national sur le mariage des enfants s’est ouvert hier matin à Maradi en présence du Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga, de la ministre de Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Elback  Zeinabou Tari Bako, des autorités régionales, des Chefs traditionnels, ainsi que des partenaires qui assistent le Niger dans le domaine de la protection de l’enfant. Ce forum vise à renforcer la synergie d’actions entre ‘’partenaires, communauté et Etat’’ pour agir efficacement dans l’élimination du mariage des enfants au Niger.

En intervenant à l’ouverture des travaux, la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a souligné que la tenue de ce forum démontre à suffisance l’intérêt  que les Institutions de la République, notamment la Médiature de la République accordent à la promotion et à la protection des droits de l’enfant. « Le souhait de mon département ministériel est qu’au cours de ce forum, il y ait des échanges francs et constructifs sur les causes profondes du phénomène, ses conséquences sur les victimes, la communauté et les actions à envisager pour y mettre fin » a ajouté Mme Elback  Zeinabou Tari Bako.

Le représentant des partenaires, a lui indiqué que ce forum national s’aligne aux efforts déjà déployés par le Médiateur de la République dans les actions de sensibilisation et d’engagement des communautés sur les conséquences du mariage des enfants d’une part, et, d’autre part à la validation par le Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant du Plan stratégique national pour mettre fin au mariage des enfants.

Auparavant, le Médiateur de la République, Me Ali Sirfi Maïga a indiqué que  le mariage des enfants bafoue les textes de la République, mais aussi les instruments juridiques régionaux et universels de protection et de promotion des droits humains auxquels à souscrit notre pays. (Lire, en page 11, l’intégralité de son discours de Maradi).

Oumarou Moussa(onep)