Point de Presse du ministre de l’Elevage Porte-Parole du Gouvernement sur l’organisation du Hadj 2022

Société

« La totalité de nos pèlerins seront sur le territoire saoudien avant la fermeture des aéroports », rassure M. Tidjani Idrissa Adoulkadri

Le ministre de l’Elevage, Porte-Parole du Gouvernement, M. Tidjani Idrissa Adoulkadri  a animé hier à son cabinet, un point de presse. Il s’agit d’apporter à travers cette sortie médiatique, des éclaircissements relatifs à l’organisation du Hadj 2022 qui suscite à ce jour beaucoup d’inquiétudes. Cela afin de rassurer au nom du Gouvernement, les pèlerins, leurs familles et l’ensemble de nigériens. A cet effet, toutes les dispositions sont en train d’être prises pour une réussite totale du Hadj 2022.   

Le ministre de l’Elevage Porte-Parole du Gouvernement a dans ses propos liminaires rappelé que  le Hadj 2022 s’organise dans un contexte assez particulier, du fait de la pandémie de la Covid-19 qui a secoué le monde entier et qui a fait que l’Arabie Saoudite avait fermé ses Aéroports pendant deux ans. Ce qui a du coup empêché aux pèlerins d’effectuer leur hadj 2020-2021. A cela vient s’ajouter les pèlerins de 2022. Il y a eu beaucoup de pèlerins qui n’ont pas pu effectuer leur hadj, a reconnu le ministre Porte-Parole du Gouvernement. Cette année 2022, l’Arabie Saoudite a ouvert ses frontières mais, avec une limitation  drastique de nombre, seulement un million de places pour le monde entier, et le Niger n’a eu que 7 194 places. Ces 7 194 pèlerins ont pu s’inscrire sur la plateforme d’organisation de ce hadj à travers les différentes agences de voyage. Sur ces 7.194 inscrits, 6.870 pèlerins ont eu leurs visas et les 724 sont en cours d’obtention de visa car, la procédure suit son cours normalement et dans les heures qui suivent ils auront (plaise à Dieu) leurs visas, a fait savoir M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri. En effet, a-t-il relevé, l’inquiétude essentielle est relative au transport, le COHO avait fait un premier planning  qui, malheureusement a accusé un retard parce que le premier vol a été organisé le 24 juin et les autres vols ont suivi.

Il a en outre, porté à la connaissance des pèlerins de l’arrivée incessamment d’un avion  qui va transporter 319 pèlerins et qui va continuer les rotations. Un deuxième avion qui a une capacité de 560 places va aussi transporter les pèlerins. Ce qui permettra d’acheminer la totalité des pèlerins au lieu Saint de l’Islam. « La totalité de nos pèlerins seront sur le territoire saoudien avant la fermeture des Aéroports qui est prévue pour le 3 juillet en ce qui concerne Médine et le 6 juillet en ce qui concerne Djeddah », a rassuré le ministre de l’Elevage, Porte-Parole du Gouvernement, M. Tidjani Idrissa Abdoulkadri.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)