Première session du comité de pilotage du programme petite irrigation et sécurité alimentaire Phase II (PISA II) : Pour plus de production agricole et de revenus chez les petits agricultures et éleveurs

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le comité de pilotage du programme petite irrigation et sécurité alimentaire Phase II (PISA II)  a tenu hier matin à Niamey sa première session ordinaire.  L’objectif assigné à cette session est d’augmenter la production agricole et les revenus des petits agricultures et éleveurs à travers la petite irrigation, la production fourragère ainsi que l’amélioration des conditions d’une utilisation durable et adaptée au climat des ressources naturelles. C’est le Secrétaire général du ministère de l’agriculture, par ailleurs Président du  comité de pilotage, Dr Garba Yahaya qui  a présidé l’ouverture des travaux de cette session en présence de la directrice bureau de la coopération financière allemande KFW.  

Au cours de la session, il  s’agit pour les membres du comité de pilotage de se pencher sur l’Etat d’avancement  de la  mise en œuvre du programme PISA II, l’examen et l’approbation du programme et du plan de travail budget annule 2022,  le manuel de procédure,  le plan passation de  marché et  divers.

Dans son discours d’ouverture, le  Secrétaire général du ministère de l’agriculture a rappelé  que le programme petite irrigation et sécurité alimentaire phase II (PISA II) est financé par la coopération financière allemande à hauteur de 44, 6 millions d’euros y compris la contribution des bénéficiaires.  « Cette année le Pissa s’exécute dans un contexte sécuritaire difficile dans certains parties des zones d’intervention d’une campagne agricole déficitaire, une situation sanitaire marquée par la persistance de la pandémie de la covid 19 qui a endeuillé des familles nigériennes et qui a fragilisé notre tissu économique et notre vie sociale», a-t-il souligné.

Dr Garba Yahaya a rappelé que le programme petite irrigation et sécurité alimentaire Phase II (PISA II) a démarré ces activités en septembre 2021 et l’équipe s’est attelé à la préparation d’un certain nombre de documents de travail dont entre autres le programme de travail et le budget annuel PTBA que les participants ont la charge d’approuver lors de cette première session de comité national de pilotage.  « Ce  PTBA est essentiellement centré entre autres sur les activités d’installations du programme des études du démarrage des travaux de 169 sous-projets approuvés et non financés par le Pissa I, le démarrage des études techniques des travaux de construction de 4 barrages et l’information sensibilisation des populations  afin de susciter les nouvelles demandes de financement », a-t-il indiqué. 

Pour sa part la  directrice bureau de la coopération financière allemande  KFW, Mme Kersin Laabs a rappelé  que le rôle de la KfW, en tant que Banque de développement, est d’assurer l’accès aux infrastructures socio économiques en finançant les différents investissements structurants notamment dans le secteur du développement rural qui est un  thème crucial de la Coopération bilatérale Allemande. « Depuis dix ans en lien avec les politiques et stratégies du secteur on note à travers la KfW, le financement de plusieurs infrastructures et achats des intrants agricoles pour une enveloppe de l’ordre de plus de 56 millions d’euros », a-t-elle souligné.

Selon Mme Kersin Laabs le financement du PISA II pour un montant de 43 millions d’euros est le résultat de l’impact très positif de la première phase du PISA. « L’approche du PISA 2, fait des collectivités territoriales, des acteurs majeurs tout en respectant leur maitrise d’ouvrage et aussi alliant l’appui technique de l’UGP du PISA, il s’agit d’un programme avec une approche participative de proximité », a-t-elle indiqué.

 Yacine Hassane(onep) et Mourtala Alhassane (Stagiaire)