Prix nigérien du meilleur manager dans l’administration publique (GONI) 2022 : Le processus d’évaluation des performances lancé au ministère de l’hydraulique et de l’assainissement

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Les Directeurs Généraux et centraux du ministère l’Hydraulique et de l’Assainissement, tout comme ceux des départements ministériels de l’Agriculture, de l’Élevage, de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification sont candidats, cette année, au prix nigérien du meilleur manager dans l’administration publique (GONI). Organisé par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l’Etat en collaboration avec le Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative sur financement de l’Agence française de développement (AFD), le prix GONI sanctionnera un processus d’évaluation des performances sous la conduite du cabinet Leader d’Afrique. C’est le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Adamou Mahaman qui a présidé la cérémonie de lancement de l’exercice, jeudi dans l’après-midi, dans la salle des réunions dudit ministère, en présence notamment du Haut commissaire à la modernisation de l’Etat, du responsable du cabinet chargé de l’évaluation, ainsi que des candidats.      

En effet, « le changement de comportement attendu dans la fonction publique passe par l’implantation d’une nouvelle culture managériale fondée sur la productivité, le rendement et la qualité du service public, l’adoption d’outils d’évaluation de la performance individuelle des agents de l’Etat ainsi que l’utilisation d’instruments modernes de travail », a affirmé le ministre Adamou Mahaman dans son discours au lancement du processus de l’évaluation. Selon lui, l’atteinte des résultats requiert nécessairement un engagement des principaux responsables des structures publiques et leur capacité à mobiliser leurs collaborateurs afin de créer les meilleures conditions favorables à la créativité. D’où toute l’importance de cette initiative du prix d’excellence dénommé « Prix nigérien du meilleur manager dans l’administration publique (GONI)», institué pour contribuer au développement des capacités des principaux responsables des administrations publiques. Ce prix, souligne-t-on, vise d’une façon générale à instaurer les bases d’une culture managériale et d’excellence à travers l’amélioration de la performance axée sur la qualité dans la délivrance des services publics aux citoyens. « Il permet aussi de jeter un regard rétrospectif des conditions actuelles et passées du fonctionnement de notre administration », précise le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement.

Au terme de l’évaluation, deux (2) meilleurs managers au titre dudit ministère seront distingués par un jury mis en place à cet effet. La cérémonie de lancement marque le début du processus dont l’étape qui concerne le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement est prévue pendant la période allant du 06 au 15 juin 2022.

Le Haut commissaire à la modernisation de l’Etat a expliqué qu’il ne s’agit pas de juger les personnes, mais plutôt de magnifier le mérite des responsables de l’administration publique pour ainsi impulser une culture de l’excellence dans la gouvernance publique.

Selon le responsable du cabinet Leader d’Afrique, l’évaluation centrée sur les qualités managériales se fera sur trois aspects principaux : comportement, attitude managériale et innovation. Elle prendra en compte notamment les appréciations des supérieurs hiérarchiques, des pairs, des partenaires sociaux (syndicats). 

Par  Ismaël Chékaré (onep)