Processus électoral : Les acteurs de la société civile satisfaits du processus de production de cartes biométriques

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

 

Les responsables de la Commission Electorale Nationale Indépendant (CENI) ont ouvert le vendredi 23 octobre dernier, les portes du Centre de Traitement des Données aux acteurs de la société civile Nigérienne. Le Centre de traitement des données est un démembrement de la CENI où les cartes d’électeurs sont imprimées, corroyées, vérifiées, empaquetées, etc. Au cours de cette visite, les  acteurs de la société civile nigérienne ont été édifiés sur plusieurs questions, relativement aux différents modes opératoires de la chaine de production des cartes, le taux d’exécution des travaux, etc. Les visiteurs ont vivement encouragé et félicité la CENI pour le travail abattu.

Peu après cette visite, le représentant des acteurs de la société civile nigérienne, M. Nouhou Arzika a, au nom de ses camardes, félicité la CENI, pour cette initiative d’inviter les acteurs de la société civile. «Nous venons de faire la visite des locaux où les travaux sont en train de se faire. En ce qui concerne, l’édition des listes et des cartes, le colisage qui est en train d’être fait, bureau de vote par bureau de vote avec une présentation différente de celle que nous avons connue dans les années antérieures et avec l’espoir que cette fois-ci la situation va être effectivement meilleure, parce qu’on a vu sur chaque carte d’électeur, il y a les éléments biométriques qui sont apparents, c’est-à-dire la photo et les empruntes. Ce qui n’existait pas avant. Ce que nous avons vu nous rassure. Cette fois ci, il y a une certaine amélioration significative avec moins de risque de ce qu’on connaissait dans les années antérieures où il y avait eu beaucoup de doublon. Avec ce fichier il n’y a pas de doublon. Personne n’a pu être inscrit deux fois sur la liste», a expliqué M. Nouhou Arzika.

Pour sa part, le responsable du Centre de Traitement des Données de la CENI, M. Roufai Salifou a expliqué que cette visite s’inscrit dans le cadre du partage  d’information et de la communication pour que les différents acteurs puissent venir voir et  s’enquérir du niveau d’avancement des activités de la CENI. «Nous avons dans un premier temps invité le Gouvernement nigérien par le truchement du Premier Ministre. Le deuxième niveau d’invitation a concerné les acteurs de la société civile. Cette visite est importante parce que les acteurs de la société civile sont des porte-paroles de la nation. C’est très important qu’ils viennent voir et constater ce qui se passe en termes d’impression et de production des cartes d’électeurs. Ils ont posé beaucoup de questions pour lesquelles ils ont eu pratiquement de réponses», a dit M. Roufai Salifou.

S’agissant du taux d’exécution des travaux de production des cartes, le responsable du Centre de Traitement des Données de la CENI affirme qu’à la date du 23 octobre 2020, toutes les cartes sont imprimées et laminées. «Comme nous avons un paquet d’activité. Maintenant nous sommes au troisième niveau du contrôle. Et pour ce contrôle, que nous appelons contrôle qualité, nous sommes à un niveau d’avancement de 70%. Nous sommes très confiants. Nous mettons le paquet pour que les cartes soient prêtes, pour que les bénéficiaires, les citoyens qui les attendent les aient à temps », a-t-il rassuré.

 Abdoul-Aziz Ibrahim Souley(onep)