Programme Tahoua Sakola : La capitale de l’Ader pleinement métamorphosée

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La ville de Tahoua, capitale de l’Ader, a accueilli, du 14 au 18 décembre 2017, les festivités marquant le 59ème anniversaire de la proclamation de la République du Niger. Pour réussir cette fête et améliorer le quotidien des populations de l’Ader, un ambitieux programme de redynamisation économique de la région de Tahoua a été établi autour d’un montant de 60 milliards de FCFA. Les piliers de la fête tournante du 18 décembre 2017 dans la région de Tahoua sont : l’innovation, le dynamisme économique et la coexistence pacifique.

Au-delà de l’aspect cérémonial, qui a caractérisé Tahoua Sakola et comme dans d’autres régions, qui ont accueilli la fête tournante du 18 décembre, il s’agit aussi à Tahoua de construire, de moderniser cette capitale de l’Ader, avec des infrastructures durables. Le programme a permis de doter la région d’un village artisanal, d’une maison de la culture, de plusieurs axes bitumés, d’une bibliothèque, d’un stade moderne, d’une arène de lutte traditionnelle.

Le programme comprend aussi la mise à la disposition de cette région des unités industrielles modernes pour valoriser les activités de productions. Il y a eu l’érection de plusieurs infrastructures à Tahoua. Et, ce ne sont pas les riverains de la mare Babayé, devenue désormais un centre touristique majeur qui diraient le contraire. De Zoulanké à Ahardan en passant par Toudoun Adoum ou Touglawa, d’Ibiki à Tchigillawa puis Sabon Gari, la métamorphose de Tahoua saute à l’œil.

D’imposants monuments donnent à Tahoua désormais cette attraction ‘‘Sakola’’. Le quartier administratif offre d’agréables vues comme d’autres grandes villes d’Afrique. Ceux qui connaissent Tahoua d’avant seront totalement dépaysés. Le gouvernorat et la case présidentielle rénovés donnent à Tahoua l’allure d’un centre administratif qui rappelle le quartier plateau d’Abidjan ou Abuja. La principale route menant de l’aéroport au gouvernorat a véritablement mis en avant la vision Sakola de Tahoua.

La tribune officielle somptueusement installée est désormais susceptible d’abriter les grandes manifestations culturelles ou autres rencontres événementielles. La maison de la culture Albarka Tchibaou et le stade régional participent désormais à la modernisation de la ville de Tahoua avec la touche Sakola. Tahoua-Sakola, c’est aussi l’érection des sites touristiques dans la région comme ces tombeaux des 99 membres de la famille du Cheikh Ousmane Dan Fodio à Galma (Madaoua), la mosquée historique de Yamma, la mare de Babayé en un lieu de loisir pour la jeunesse, le site des squelettes des dinosaures de Kao (Tchintabaraden) et la revalorisation des sites historiques ou symboles des pouvoirs séculaires.

La capitale de l’Ader s’inscrit désormais résolument sur la liste des villes modernes, au bénéfice de ce grand événement inhérent aux fêtes tournantes qui visent à booster l’image de nos capitales régionales, dans tous les domaines. Dotée d’infrastructures dignes de ce nom, la ville de Tahoua autorise à affirmer qu’en capitalisant les autres éditions, les fêtes tournantes viennent d’atteindre leur vitesse de croisière à Tahoua. Sabihou Anazoua, récemment rentré d’exode, de la Côte d’Ivoire, n’en croit pas ses yeux. « Quand j’ai quitté Tahoua, il y a 12 ans, cette ville était un gros village. Seul le quartier administratif était présentable. Voilà que maintenant, comme dans un rêve, je vois que Tahoua s’est métamorphosé et a changé de visage. Ces grandes voies bitumées, ces routes pavées, ces grandes et belles constructions. En plus, l’eau et la lumière sont partout et à tout temps. Désormais, notre ville n’a vraiment rien à envier aux autres grandes villes, que j’ai vues. Nous ne pouvons que dire : Merci, Monsieur le Président Issoufou Mahamadou, pour toutes ces réalisations », exulte-t-il.

Quant à Zara Dandilo, une habitante de Tahoua, elle témoigne, en ces termes : « Nous remercions le Président Mahamadou Issoufou pour toutes ces actions, qui améliorent notre cadre de vie et qui rendent belle et accueillante notre ville. Tahoua est vraiment devenue Sakola. Tout le monde est fier de ce nouveau visage de notre ville ». Âgé de 65 ans, Abdou Arzika, comptable à la retraite, habite à Bilbis (un quartier de Tahoua). Entouré de ses trois petits fils, il témoigne : « Dans ma vie, j’ai vu beaucoup de gouvernants défiler à la tête de notre pays. Je puis dire, au nom de l’honneur, que je n’ai pas vu celui qui s’est aussi bien occupé de Tahoua, que des autres villes du Niger comme le Président Mahamadou Issoufou. Il suffit de faire un tour dans le pays : de Niamey à Agadez, en passant par Dosso, Maradi, Zinder, Tillabéry. Nos villes sont transformées, équipées et modernisées. Même si je suis vieux, pour profiter de cette aubaine, je suis fier et reconnaissant pour mes enfants et mes petits-enfants, qui vont vivre mieux et s’épanouiront dans un Niger prospère, moderne et harmonieux. Que Dieu bénisse le Niger, son peuple et le Président Mahamadou Issoufou ».

Livrant ses impressions à l’issue de toutes ces actions, le maire de Tahoua, M. Abdououhou Dodo, ne cache pas sa joie : « Nous avons vu la ville de Tahoua se transformer, du jour au lendemain. Des grandes voies de l’aéroport au centre-ville, de l’entrée de la ville aux différents quartiers ont été soit bitumées, pavées ou aménagées. Plusieurs infrastructures socioéconomiques, culturelles et sportives construites. Tahoua est désormais une ville moderne. Nous souhaitons que les populations, pour lesquelles tout cela a été fait, en jouissent et en profitent, tout en les protégeant. Nous comptons faire de notre mieux pour sensibiliser et faire en sorte que ces acquis ne soient pas un vain investissement. Que tous ces efforts consentis par les autorités de la 7ème République ne soient pas vains».

 

Mahamadou Diallo Envoyé Spécial(onep)