Remise de don à l’Association Nigérienne des Veuves : Des vivres d’une valeur de 2,7 millions de FCFA

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Directeur Général de la Lonani, M. Angoh Abdel Karim, a procédé le vendredi 1er Avril 2022, au sein de ladite institution, à la remise des vivres au profit de l’association nigérienne des veuves dénommée ‘’ANV- ALLATOUMEYE GNA’’. D’une valeur de 2.700.000 F CFA, le don est composé essentiellement de 80 sacs de riz, 60 bidons d’huile, 20 cartons de sucre et 50 cartons de savon de Marseille. L’objectif visé à travers cet appui est d’accompagner les veuves nigériennes pour la préparation du mois béni de ramadan.

A cette occasion, le directeur général de la Lonani, M. Angoh Abdel Karim a rappelé que la loterie nationale du Niger est une institution de l’Etat, qui a une mission de service public. Elle contribue au financement du budget de l’Etat par la mobilisation de l’épargne nationale à travers l’organisation des jeux à enjeu d’argent, redistribue des revenus aux souscripteurs, participe à l’effort national de développement socio-économique du pays à travers le financement d’importantes et utiles initiatives socio-culturelles, éducatives et sportives profitables aux populations nigériennes.

Selon M. Angoh Abdel Karim, ce don fait suite à une requête déposée auprès de la direction générale de la lonani par l’association nigérienne des veuves ‘’Allatoumeye Gna’’ regroupant les cinq arrondissements communaux de Niamey. Il a par ailleurs indiqué que les veuves constituent une couche très vulnérable et psychologiquement fragilisée, car sans aucune source de revenus ni d’autres opportunités que de formuler des requêtes d’appui en aide alimentaire afin de passer un mois de jeûne agréable avec leurs enfants orphelins.

Cette action, a dit le Directeur général de la Lonani, cadre avec la politique sociétale de l’institution qui, à travers sa mission, s’engage à accompagner les populations à chaque fois qu’elle sera sollicitée et partout où besoin sera. M. Angoh Abdel Karim a en plus souligné que l’institution et tout son personnel sont fiers de contribuer, par cette action, qui constitue un acte humanitaire. «Certes, c’est une goutte d’eau dans un ‘’océan de besoin’’, mais nous osons espérer que cette action va atténuer un tant soit peu quelques-unes de vos difficultés», a conclu M. Angoh Abdel Karim.

Farida Ibrahim Assoumane(onep)