Remise de don au CNRD à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme : Les femmes de la CFAO apportent leur appui pour alléger la souffrance des enfants drépanocytaires

Société
Spread the love

Sharing is caring!

A l’instar des pays du monde, le Niger a célébré, le mardi 8 mars dernier, la journée internationale de la Femme. A cette occasion, les femmes de la CFAO Motors Niger, ont procédé à la remise d’un important don en produits pharmaceutiques au Centre National de Référence pour la Drépanocytose (CNRD).

Lors de la cérémonie de remise de ce don,

la représentante des femmes de CFAO Motors Niger, Mme Mariama Saminou, a d’abord rappelé que la drépanocytose est un véritable problème de santé publique au Niger, parce qu’il n’y a pas assez de sensibilisation sur ce fléau. Elle a ajouté que ce don vient après les différents gestes envers les couches sociales vulnérables notamment : les femmes fistuleuses de CNRF, les femmes et enfants des soldats tombés sur le champ d’honneur, les enfants du Centre hospitalier universitaire de Lamordé, les femmes fistuleuses du centre des fistuleuses, le personnel de la morgue de l’Hôpital national de Niamey qui a reçu le matériel adéquat pour l’exercice de ses tâches suite à l’appel lancé à travers les médias, et les orphelins du village d’enfants SOS.

Après cette donation les femmes de la CFAO Motors Niger ont effectué une visite guidée des locaux où elles ont reçu des explications sur la drépanocytose de part de Mme Marie Ousseini, pédiatre du Centre National de

 Référence pour la Drépanocytose. Selon Mme Marie Ousseini, la drépanocytose est une maladie du sang qui attaque les globules rouges. Le manque d’hémoglobine suffisant dans le corps fait que les globules rouges deviennent falciformes (c’est-à-dire quand il y a un manque d’oxygène, les globules rouges changent de forme, deviennent rigides et n’arrivent plus à passer à travers les vaisseaux sanguins) et les organes qui sont en amont de là où s’est bouché les vaisseaux ne sont plus irrigués par le sang. Ce qui se traduit par une inflammation des os, et ses crises peuvent survenir au niveau des organes dans le corps notamment le cerveau, la rate, le foie, bref tous les organes. Le seul moyen de prévention de la maladie est selon Mme Marie Ousseini d’éviter le mariage entre les deux parents porteurs du germe malade et aussi à travers la sensibilisation pour que les gens fassent leur dépistage avant le mariage.

Farida Ibrahim  Assoumane(onep)