Rencontre au ministère de la Jeunesse et des Sports : Des propositions prometteuses pour le développement du sport au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre de la Jeunesse et des Sports M. Sekou Doro Adamaou a rencontré, le vendredi dernier dans le jardin dudit Ministère, les fédérations sportives nationales ainsi que les membres du Bureau Exécutif l’Union des Journalistes Sportifs du Niger  (UJSN). Il s’est agi pour le ministre de la Jeunesse et du Sport de relever les maux qui miment le sport nigérien afin de faire des propositions permettant pour la promotion et le développement du sport au Niger et le rayonnement du pays au plan international.

Devant les différents acteurs ainsi rassemblés, le ministre de la Jeunesse et des sports a d’abord rappelé l’importance de la pratique du sport dans sa conception moderne participant de manière justificative à l’éducation des jeunes et à leur intégration sociale et professionnelle. M. Sekou Doro Adamou a ajouté que le sport contribue également à élever le niveau général de la santé de la population, à réduire les inégalités sociales et culturelles et à lutter contre la pauvreté. Le sport constitue aussi un élément essentiel dans la construction et l’affirmation de l’identité nationale, en même temps qu’il contribue à donner une visibilité au pays sur le plan international. «Plus que les autres, nos Etats au Sud du Sahara confrontés à une pauvreté presque endémique, aux inégalités sociales et culturelles criardes, à l’insécurité grandissante, ont plus besoin de s’appuyer sur les valeurs que véhicule le sport» a estimé le ministre de la Jeunesse et des Sports. M. Sekou Doro Adamou a précisé que le Niger, à l’instar de tous les pays du monde, a très tôt mis en place  une organisation administrative comprenant des structures publiques et celles privées de gestion du sport.

Le ministre de la jeunesse et du Sport a indiqué que cette organisation a permis au Niger d’être actif sur le plan international à travers notamment sa participation aux compétitions internationales avec quelques résultats satisfaisants et sa capacité à organiser dans des meilleures conditions des événements  sportifs d’envergure. M. Sekou Doro Adamou a par ailleurs déploré les faibles résultats du pays sur le plan international, en dépit d’un potentiel athlétique comparable à ceux des pays africains les plus performants. Le ministre a relevé qu’au niveau du sport pour tous, nombre des fédérations ne sont pas en mesure d’organiser des compétitions dans les catégories des jeunes. Pour lui, cette situation est certes liée à l’insuffisance des moyens, mais aussi aux faiblesses des organisations.

Face aux multiples contraintes, le ministre de la Jeunesse et du Sport a confié que le Programme de Renaissance acte III de SE Mohamed Bazoum a décidé d’accroitre, au bénéfice de l’ensemble de la population sans exclusive, les pratiques  physiques et sportives, tout particulièrement  dans le cadre des clubs en renforçant la dimension éducative et le rôle du sport en matière d’insertion et de cohésion sociale. Par ailleurs, M. Sekou Doro Adamou a souligné que l’action gouvernementale  conduite par le Chef du gouvernement M. Ouhoumoudou Mahamadou consistera à encourager et à soutenir la pratique du sport en relevant les défis majeurs à savoir la finalisation du processus d’élaboration de la Politique Nationale de Sport ; l’élargissement des sources de financement du fonds national pour le développement du sport (FNDS) avec la parafiscalité; la création et l’équipement des centres nationaux de détection et de formation des jeunes talents ; la signature des conventions d’objectifs.

Notons que pour la période qui précède l’adoption du document de Politique Nationale de Sport, le Ministère de la Jeunesse et du Sport, sur la base du programme de Renaissance acte III, a décidé de mettre en place une initiative intermédiaire 2021-2022 dont l’objectif général est de «faire du sport  au Niger un facteur de création de richesse, d’amélioration du bien-être des populations et la promotion du Niger au Plan international». M. Sekou Doro Adamou a annoncé que la mise en œuvre de cette initiative s’articulera autour de 9 axes stratégiques. Il a par ailleurs appelé les fédérations sportives à s’appuyer sur les axes stratégiques de cette initiative pour élaborer et transmettre au Ministère dans les brefs délais leurs programmes d’activités pour l’année 2022.

 Laouali Souleymane(onep)