Rencontre d’échange et d’information entre la CENI et les partenaires aux élections : Présenter l’état d’avancement du processus électoral au Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

 

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, mercredi 14 octobre 2020 à son siège à Niamey, une rencontre d’échange et d’information avec ses partenaires sur l’évolution du processus électoral en cours au Niger. C’est le président de la CENI, Maître Issaka Sounna, qui a présidé la rencontre. Au début de son intervention, le président de la CENI a exprimé toute sa satisfaction de constater « la présence de toutes ces personnalités, de si haut niveau, à la suite de son invitation, qui constitue un signe  de  solidarité,  d’encouragement  et une invitation à prendre les responsabilités encore plus et à les assumer ». « Cette rencontre, qui est une sorte de réponse aux remarques faites par certains, selon lesquelles la communication de la CENI est insuffisante, est une occasion pour les membres de la CENI  d’échanger avec ses partenaires sur les questions électorales, et aussi de partager avec eux les informations », a indiqué Me Issaka Souna.

Dans son exposé, le président de la CENI a indiqué que son intervention sera articulée sur le niveau de réalisation du processus électoral; les forces et les faiblesses, et éventuellement les points sur lesquels la CENI a besoin de l’accompagnement technique et financier de la part de ses partenaires. «Au total, la CENI a enrôlé 3.352.490 hommes et 4.092.310 femmes, soit un total d’enrôlés en ce jour de 7.446.556 pour une estimation de l’INS de 9.551.462 et un taux de réalisation de 76,36%. Sur l’ensemble des personnes enrôlées, on note un pourcentage d’environ 55% de femmes et 45% d’hommes», a indiqué le président de la CENI. Les conclusions de l’audit conjoint de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) du fichier électoral, ont indiqué que ce dernier est fiable, inclusif et sécurisé », s’est-il réjoui. Evoquant la question de la mobilisation des ressources, Me Souna a précisé que l’Etat du Niger est le principal bailleur du budget, qui a  été conçu et mis en œuvre par  le  Programme d’Appui au Cycle Electoral du Niger (PACE), qui prévoyait un budget total de 30 millions de dollars Us dont le niveau d’exécution actuel est de 18.676.383 US dollars. L’intervenant a profité de cette occasion pour faire part aux partenaires des besoins urgents complémentaires qui s’articulent en logistique et personnel, la formation et l’installation des membres des commissions déconcentrées et la sécurisation du matériel et du personnel. Répondant aux différentes préoccupations, le président de la CENI a noté la nécessité de renforcer la communication avec tous les partenaires du processus électoral. A cette occasion, Me Souna a aussi indiqué que la CENI a conclu avec les différentes radios communautaires un partenariat afin de rendre le message accessible à tous. Il a ensuite rassuré que toutes les dispositions sont prises pour que les électeurs qui se trouvent dans les zones affectées par les conflits puissent exercer leur droit de vote. La Coordinatrice Résidente du système des Nations Unies au Niger, Mme Khardiata Lo N’Diaye, s’est quant à elle réjouie de cette occasion qu’elle dit ne pas être la première encore moins la dernière. Mme N’Diaye a tenu à saluer ‘‘l’engagement du Niger dans la gestion du processus électoral qui  a été en première ligne pour le financement des élections et pour la mise en place d’une Commission permanente en charge des élections’’. Selon elle, les partenaires restent engagés pour une bonne réussite du processus. « Nous ne pouvons qu’encourager cette communication sur le processus électoral pour éviter toute forme de désinformation et pour édifier, au-delà des partenaires, les citoyens, l’électorat pour qui, en dernier ressort, ces élections sont organisées ‘’, a-t-elle estimé. Dr. Denisa Elena Ionete, Ambassadrice de l’Union Européenne au Niger, en qualité de partenaire traditionnelle et historique du Niger elle, souhaite ‘’le mieux pour le Niger pour que ce processus de consolidation de la démocratie soit renforcé lors des prochaines échéances électorales’’. Elle a ensuite indiqué avoir suivi avec beaucoup d’intérêt la présentation faite par le président de la CENI en ce qui concerne le processus électoral. « En tant que partenaires historiques, ensemble, nous nous sommes mis d’accord à renforcer encore plus la coordination de façon à ce que les actions qui seront menées par la CENI, mais aussi par d’autres acteurs nationaux, puissent bénéficier d’un appui accordé notamment dans le domaine de la communication, la sensibilisation au niveau communautaire», a-t-elle annoncé. Selon le chronogramme, les élections locales sont retenues pour le 13 décembre 2020; les élections présidentielles 1er tour, couplées aux élections législatives, le 27 décembre 2020 et les élections présidentielles 2ème tour le 21 février 2021, rappelle-ton.

 

 

Par Mahamadou Diallo(onep)