Rencontre d’information, d’échanges et de partage d’expériences entre la CENI et les observateurs nationaux et internationaux: Le Président de la CENI invite les observateurs à exercer leur mandat conformément aux lois et règlements en vigueur au Niger

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, hier dans l’après-midi, au palais des Congrès de Niamey, une rencontre d’information, d’échanges et de partage d’expériences entre la CENI et les observateurs nationaux et internationaux. Cette rencontre rentre dans le cadre du scrutin du dimanche 21 février 2021 et dont l’objectif est de faire le bilan des scrutins passés et rappeler aux observateurs et médias leur rôle et responsabilité dans la conduite et la réussite de ce scrutin. La rencontre s’est déroulée en présence de plusieurs acteurs important des élections.

Dans son mot d’ouverture de ladite rencontre, le Président de la CENI Me Issaka Souna a, au nom de son institution, salué la mobilisation quantitative et qualitative d’observateurs et des médias nationaux et internationaux lors des scrutins passés et à l’occasion de l’élection présidentielle 2ème tour du dimanche 21 février 2021. Il a saisi cette occasion pour rappeler l’importance de cette élection pour notre pays, en ce sens qu’elle est l’occasion pour le renforcement de la démocratie à travers une alternance démocratique.  « La CENI mesure les enjeux de ce scrutin pour qu’il se déroule dans la paix, la sécurité, la quiétude. Un scrutin dont les résultats seront acceptés de tous », a précisé Me Issaka Souna Président de la CENI. Il a réitéré la disponibilité du personnel de son institution pour toutes les observations en vue d’améliorer le travail qui est en train d’être fait  pour un scrutin qualitatif et irréprochable.  Tout de même, Me Issaka Souna n’a pas manqué d’appeler la compréhension des uns et des autres pour les quelques irrégularités qui serons constatées notamment dans l’organisation. « L’œuvre humaine n’étant pas parfaite », dit-il. Le Président de la CENI a saisi l’opportunité pour inviter les observateurs et les médias à exercer leur travail conformément au mandat qui leur a été délivré par la CENI. Le mandat de l’observateur, dit-il, c’est d’observer et rendre compte de ce qu’il a vu. L’observateur, ajoute Me Issaka Souna ne doit pas avoir de parti pris et ne juge pas. L’Observateur, précise-t-il, apprécie le processus, l’organisation et le déroulement du scrutin conformément aux lois et règlements électoraux en vigueur au Niger. C’est pourquoi, il a invité tous les acteurs à se joindre à la CENI  pour contribuer à inscrire en lettres d’or cette page dans l’histoire sociopolitique de notre pays. 

Après cette note d’ouverture, les participants à cette rencontre ont suivi plusieurs communications. Il s’agit entre autres : d’une communication sur la présentation des observateurs. Mme Katambé Mariama a dans sa communication souligné qu’au 18 février 2021 sur 9798 demandes d’accréditations 7756 accréditations ont été délivrées aux observateurs et médias nationaux et internationaux ; d’une communication du coordonnateur de la cellule juridique de la CENI, M. Garba Hamani, qui a été axée sur les instruments nationaux et internationaux en matière électorale et le rôle des institutions électorales au Niger ; d’une communication du Rapporteur Général de la CENI, M. Wada Nafiou, sur le contexte national notamment l’aspect sociopolitique ; d’une communication du Coordonnateur de la Cellule sécurité de la CENI, Col. Major Bako, axée sur les aspects sécuritaires. Toutes ces communications ont été suivies de discussions et d’échanges. L’objectif, de manière générale, est de donner un aperçu global de la situation sociopolitique et sécuritaire, informer les participants sur l’organisation du scrutin, mais aussi pour attirer leur attention sur leur mission et responsabilité. Le tout afin de contribuer à la tenue d’un scrutin paisible. 

Par Ali Maman(onep)