Réunion du comité de pilotage du projet filets sociaux : Faire le bilan du PTBA 2021 et examiner et valider le PTBA 2022

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le comité de pilotage du projet filets sociaux adaptatifs «Wadata Talaka» a tenu hier matin, la 4ème réunion ordinaire de la deuxième phase du projet.Cette réunion intervient quatre mois après l’entrée en vigueur du financement additionnel d’un montant de 130 millions de dollars US soit près de 65 milliards de FCFA accordés par la Banque mondiale à l’Etat du Niger. Au cours de cette session, il s’est agi pour les membres du comité, de débattre sur l’adoption du compte rendu de la réunion du comité de pilotage de Novembre 2020, de présenter le projet restructuré mais aussi, de présenter et adopter le bilan de mise en œuvre du PTBA 2021 et enfin d’examiner et approuver le programme de travail et budget annuel 2022. Cette réunion a été présidée par le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, M. Aghali Abdoulkader.

A l’entame de la réunion, le DIRCAB/adjoint du Premier ministre a précisé que le montant total de la 2ème phase du projet filets sociaux adaptatifs «Wadata talaka», s’élève à 210 millions de dollars US dont 160 millions au titre de la tranche Don et 50 millions au titre de la tranche Prêt.Au regard de l’importance stratégique du projet filets sociaux pour le système de protection sociale du Niger et la stratégie nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle, le gouvernement du Niger et la Banque mondiale ont défini un objectif majeur audit projet à savoir bâtir un système efficace de protection sociale adaptative qui soit capable de répondre aux chocs. Cela, en vue de permettre aux personnes pauvres et vulnérables d’accéder à des filets sociaux pluriannuels ainsi que des mesures d’accompagnement. Il a rappelé que la 2ème phase du projet couvrira167 communes réparties entre 61 départements des 8 régions et s’étalera sur une durée de 7 ans couvrant la période 2019-2026.

Par la suite, le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre s’est réjoui de constater qu’à seulement un peu plus de deux ans de mise en œuvre, le projet compte déjà à son actif des résultats très encourageants dont entre autres : 27.781  ménages chroniquement vulnérables touchés sur une prévision de 120.000 (soit un taux de 23%) ; 365.216 ménages victimes

de conséquences socio-économiques de la covid-19 touchés sur une prévision de 400.000 (soit un taux de 94%) ; 13.400 ménages victimes d’inondation touchés sur une prévision de 13500(soit un taux de 99%).En termes de décaissement, il faut noter qu’un montant total de 39.179.360.370 f CFA a été décaissé sur un budget global d’environ 115.500.000.000 f CFA, soit un taux de 34%.

M. Aghali Abdoulkader  a saisi cette opportunité pour attirer l’attention du comité sur les fortes attentes des vaillantes populations particulièrement pour cette année caractérisée par un important déficit céréalier et fourrager. Globalement, a-t-il confié,  à l’issue de la campagne agricole 2021, il a été

enregistré 6430 villages déficitaires à plus de 50% pour une population estimée à 8.762.358 personnes. Ainsi, la contribution du projet filets sociaux adaptatifs 2 «Wadata talaka» est fortement attendue dans la mise en œuvre du plan national de soutien aux populations vulnérables.

Pour sa part,  le coordonnateur du projet filets sociaux, M. Moussa Bouda, a rappelé que le comité de pilotage est l’organe d’orientation stratégique du projet qui, valide le bilan des activités réalisées,approuve les planifications et définit les orientations pour une meilleure mise en œuvre du projet.Relativement aux résultats du PTBA 2021, il a annoncé que cela a été exécuté à 90% ce qui selon lui est très satisfaisant. M. Moussa Bouda a ensuite noté que le projet a eu à travailler dans le sens d’apporter sa contribution à la mise en œuvre du programme global de réponse à la covid-19 élaboré par le gouvernement. Dans cette optique, le projet a appuyé en 2021, quelque 400.000 ménages dont 150.000 en zone urbaines et 250.000 en zone rurale. Chacun de ces ménages a reçu 45.000 FCFA. En plus de cela, a ajouté M. Moussa Bouda, il y a eu des transferts traditionnels d’argent. Les ménages sélectionnés sur la base d’une formule bien connue ont reçu chaque mois  15.000 FCFA pendant 24 mois.

 RahilaTagou(Onep)