Réunion élargie de l’AMP-UEMOA : La «Déclaration de Niamey» en faveur du renforcement de la paix et de la démocratie

Société
Spread the love

Sharing is caring!

La réunion élargie de l’Association des Médiateurs des pays membres de l’UEMOA s’est tenue le 1er et le 2 mars  derniers à Niamey. Cette session des Médiateurs de l’espace UEMOA, s’est penchée pendant deux jours sur l’harmonisation du cadre statutaire régissant l’organisation et le fonctionnement des institutions des Médiateurs des pays de l’UEMOA, et l’harmonisation des systèmes informatiques de traitement et de suivi des réclamations des pays membres de l’AMP-UEMOA. A l’issue de leurs travaux,  les membres de l’association ont tenu à adresser des motions de remerciements au Président de la République, SEM Mohamed Bazoum, au président de l’Assemblée Nationale, et au Premier ministre, Chef de gouvernement pour les efforts qu’ils déploient au profit de la paix dans la région.

Dans son discours de clôture, le président de l’AMP-UEMOA, Me Ali Sirfi Maïga, a indiqué que ces travaux se sont achevés sur une véritable note de satisfaction. «satisfaction pour la qualité des communications de nos experts ; satisfaction pour les échanges et discussions particulièrement fructueux et riches ; satisfaction pour la bonne atmosphère et la bonne ambiance qui ont caractérisé le déroulement des travaux ; satisfaction pour la pertinence des recommandations qui ont été formulées ainsi que la déclaration de Niamey ; satisfaction enfin pour l’attente des objectifs assignés à cette réunion, à savoir la tenue de la réunion et l’imprégnation des Médiateurs sous les deux projets en cours de l’AMP-UEMOA» a ajouté le président de l’AMP-UEMOA. A cette occasion, les Médiateurs ont rendu public une déclaration dite «déclaration de Niamey» dont la teneur suit.

«Considérant que plusieurs pays de la sous-région ont connu, ces derniers mois, des ruptures institutionnelles et des situations de crise subséquentes ; relevant que cette situation intervient dans un contexte sécuritaire marqué par la montée en puissance du terrorisme, menaçant la stabilité des pays du Sahel ; soucieux de contribuer à la résolution des conflits dans l’espace sous-régional afin d’assurer efficacement la protection des droits des citoyens, conformément à nos mandats ; conscients de notre rôle déterminant en matière de renforcement de l’Etat de droit, de la démocratie et de l’intégration sous-régionale ;

attentifs à la consolidation des organes de la médiation institutionnelle, à leur stabilité, à leur indépendance, à leur impartialité et à leur bon fonctionnement ;Nous, Médiateurs de la République, membres de l’Association des Médiateurs des Pays membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (AMP-UEMOA), réunis en bureau élargi, à Niamey, en République du Niger, les 1er et 2 mars 2022 :

Relevons avec regret les ruptures institutionnelles intervenues dans un contexte de crise sécuritaire aigüe lié aux incursions et attaques sanglantes et meurtrières de groupes terroristes ; réaffirmons notre engagement sans réserve auprès de nos Etats respectifs et des organes de l’UEMOA, au profit du renforcement de la démocratie et de la paix dans l’espace communautaire, afin de garantir durablement les efforts de développement ; marquons notre détermination à mettre notre expertise au service de la prévention et de la pacification des conflits pour l’instauration d’un climat sous régional stable ; soulignons l’impérieuse nécessité de maintenir et de renforcer les institutions de médiation dans les Etats afin de contribuer à la consolidation de l’Etat de droit, de la cohésion sociale et au renforcement de la bonne gouvernance.

Fait à Niamey le 02 mars 2022

– Me Ali SIRFI MAIGA, Président de l’AMP-UEMOA,

Médiateur de la République du Niger ;

– M. Pascal ESSOU, Médiateur de la République du Bénin ;

– Mme Fatimata SANOU TOURE Médiateur de la République du Burkina Faso ;

– Mme Awa AMADOU ABDOU NANA Médiateur de la République Togolaise ;

-M. Adama TOUNGARA Médiateur de la République de Côte d’Ivoire ;

-Mme SANOGO Aminata Mallé, Médiateur de la République du Mali ;

-M. Demba KANDJI, Médiateur de la République Sénégalaise ;