Réunion hier du Comité de Suivi Opérationnel (CSO) : Faire le point de la Composante Police de la FCG5S en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le Directeur Général de la Police Nationale, le Commissaire Général de la Police Souley Boubacar a présidé hier après-midi les travaux de la réunion du comité de suivi opérationnel du «Projet d’Appui à l’Opérationnalisation de la Composante Police de la Force Conjointe du G5 Sahel et au processus de judiciarisation des Fuseaux Centre et Est, et leurs zones limitrophes». La rencontre a permis entre autres de faire le point de l’état de mise en œuvre du projet avant d’assister à une série de démonstrations et la remise des attestations aux stagiaires qui sont formés dans le cadre de l’opérationnalisation du projet.

Le projet financé par l’Union Européenne est mis en œuvre par l’ONG COGINTA pour accompagner l’Etat du Niger en particulier et les pays  du G5 Sahel en général dans leur lutte implacable contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, faciliter la libre circulation des biens et des personnes et contribuer au développement de ces pays.

Au cours de la rencontre, le Chef du projet COGINTA, le Général Herry Yannicka a présenté les activités réalisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet dans ses zones d’intervention notamment dans les domaines des infrastructures, des équipements, de la formation et de la gouvernance. Des efforts énormes ont été consentis pour créer les conditions appropriées aux éléments du Service Central de Lutte Contre le Terrorisme et la Criminalité Transnationale organisée en vue de mener avec professionnalisme leur mission.

Les stagiaires ont présenté à l’assistance les connaissances acquises en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée à travers les techniques d’interpellation, la démonstration des arts martiaux visant à maitriser les personnes interpellées, etc.

Le Directeur général de la Police Nationale a dans son discours d’ouverture rappelé que c’est en décembre 2017 à Bamako que le comité Défense et de Sécurité a adopté le cadre conceptuel d’organisation et du fonctionnement d’une  composante Police au sein de la force Conjointe du G5 Sahel. Il s’agit de permettre à travers les brigades prévôtales et les unités d’investigation spécialisées (UIS), une judiciarisation efficace des opérations militaires dans le respect des principes fondamentaux de l’Etat de droit, a-t-il indiqué. Le Commissaire Général de la Police Souley Boubacar a souligné que c’est dans ce cadre que l’ONG COGINTA conduit depuis novembre 2019 sur financement de l’Union Européenne un projet visant à renforcer les capacités opérationnelles du Service Central de Lutte Contre le Terrorisme et la Criminalité Transnationale organisée.

Ce projet s’articule principalement autour de quatre axes.Premièrement, il s’agit de faciliter l’installation des UIS au plus près des bataillons nigériens de la FCG5S déployés dans le fuseau Centre pour l’un et dans le fuseau Est à travers la construction d’infrastructures permettant aux agents de travailler dans des conditions fonctionnelles et sécurisées. Le 2ème axe consiste à renforcer les capacités opérationnelles des UIS à travers l’acquisition des équipements et matériels adéquats leur permettant d’accomplir efficacement leurs missions. Le 3ème axe vise à renforcer les capacités du personnel du SCLCT/CTO à travers des formations adaptées pour une judiciarisation efficace des opérations de la FCG5S et enfin le 4ème axe qui vise à améliorer les capacités de gouvernance des UIS pour un meilleur traitement des enquêtes relatives à la lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale  organisée dans la zone  d’action de la FCG5S.

Pour sa part, la représentante de l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Niger, Mme Daria Fane a souligné que le Niger est l’un des pays le plus avancé sur la Composante Police.

 Laouali Souleymane(onep)