Réunion sur la sécurité humaine : La commission de la CEDEAO salue les efforts du Niger

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Hassoumi Massoudou a présidé, le jeudi 2 Juin à la Primature, une réunion sur la sécurité humaine. Cette réunion a regroupé autour du ministre d’Etat plusieurs membres du gouvernement, une délégation de la Commission de la CEDEAO conduite par la Commissaire aux Affaires Sociales, au Genre de la CEDEAO en visite de travail au Niger, Mme Siga Fatima Jangne et d’autres acteurs intervenant dans le domaine.

Au cours de ces échanges, le ministre d’Etat a rappelé que la sécurité humaine est une thématique très importante. C’est un concept émergeant apparu dans les années 90, pertinent fondé sur les dimensions multisectorielles qui répondent aux questions de protection des libertés fondamentales.

Selon le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou, la question de sécurité occupe une place importante dans les priorités nationales. Pour preuve, le premier axe sur la déclaration du politique générale du gouvernement a trait à la sécurité et à la justice sociale. «Sans sécurité, tous les efforts de développement que nous et nos partenaires aurions à déployer dans le cadre de nos missions respectives seront vains. La CEDEAO qui a pris la mesure de l’importance de cette question de sécurité humaine est en train d’implémenter ce concept dans les différents Etats membres à travers des divisions sécurité humaine et société civile», a-t-il déclaré.

Le ministre d’Etat Hassoumi Massoudou a saisi cette occasion pour exprimer ses remerciements à la commissaire de la CEDEAO ainsi qu’à l’équipe qui l’accompagne d’avoir conduit en collaboration avec le Bureau de la représentation permanente de la CEDEAO au Niger et la cellule nationale de l’institution communautaire dans son département ministériel, un atelier de renforcement des capacités à l’endroit de tous les experts et techniciens provenant des différentes structures. Le ministre en charge des Affaires Etrangères, a assuré que ces échanges ont été enrichissants et faciliteront la prise en compte des recommandations issues du plaidoyer de haut niveau.

Pour sa part, la Commissaire aux Affaires Sociales, au Genre de la CEDEAO, Mme Siga Fatima Jangne, a expliqué que cette mission de la CEDEAO traduit l’engagement et l’attachement de l’organisation à sa charte qui prône le respect, la dignité de la personne humaine et le progrès pour tous les citoyens de l’Afrique de l’Ouest. «La commission de la CEDEAO voudrait que les Etats inscrivent cette préoccupation de la protection humaine dans leur agenda», a-t-elle noté. Par ailleurs, la Commissaire aux Affaires Sociales, au Genre de la CEDEAO a salué les efforts déployés par le Niger dans le respect de la sécurité humaine à l’instar des autres pays de la CEDEAO, tout en exhortant les autorités de continuer cette action dans ce domaine.

 Mamane Abdoulaye(onep)