Santé : Le reflux gastro-œsophagien

Société
Spread the love

Sharing is caring!

Le reflux gastro-œsophagien correspond au passage du contenu de l’estomac dans l’œsophage par défaillance du cardia. Le cardia est l’orifice par lequel l’œsophage communique avec l’estomac.

 

Les praticiens des maladies de l’appareil digestif expliquent que le reflux gastro-œsophagien peut être dû à une insuffisance de fonctionnement de l’ouverture de l’œsophage. Il peut être souvent secondaire à une malformation de la jonction de l’œsophage avec l’estomac ; et il apparaît que la plus fréquente de ces malformations est la hernie hiatale.

Quels sont les symptômes du reflux gastro-œsophagien?

Les techniciens de l’appareil digestif tiennent d’abord à préciser que les symptômes du reflux, expriment en fait l’action caustique de l’acidité gastrique sur la paroi de l’œsophage. Mais de manière générale, ces symptômes sont typiques et caractérisés par des brûlures au niveau de l’estomac, dans la bouche sans effort de vomissement. Le reflux gastro-œsophagien peut aussi se manifester par ses symptômes moins caractéristiques tels que les éructations, souvent avec hoquet ; la gêne ou irritation au niveau de la gorge, surtout la nuit. Les symptômes se produisent après les repas. Ils sont augmentés par la prise de certains aliments et favorisés par le fait de se pencher en avant ou de s’allonger. L’évolution peut être continue ou se faire par poussées avec des périodes d’accalmie.

Pour le diagnostic du reflux gastro-œsophagien, les praticiens indiquent qu’il est en général facile à établir devant les symptômes présentés par le malade. D’abord ils relèvent que la radiographie œsophagienne ne permet pas d’établir un diagnostic de reflux gastro-œsophagien. Mais son intérêt principal est de mettre en évidence une lésion associée ou secondaire tels que l’hernie hiatale, l’œsophagite, le rétrécissement de l’œsophage ou l’ulcération de l’œsophage. Cependant, le diagnostic de certitude  est apporté par des examens complexes, pratiqués uniquement dans des services très spécialisés. Ce sont ce qu’ils appellent « la PH-mérite œsophagienne ». Elle permet de mesurer l’augmentation de l’acidité de l’œsophage. Ensuite il y a la manométrie œsophagienne qui évalue la pression du sphincter (organe d’ouverture) œsophagien et augmente la vitesse d’évacuation de l’estomac.

 

Que faire face au reflux gastro-œsophagien ?

 

Les praticiens recommandent et conseillent d’éviter de s’allonger ou de se pencher en avant immédiatement après les repas. Il faut surélever la tête du lit pour éviter les reflux au cours de la nuit, supprimer les aliments et les boissons qui favorisent le reflux. Il s’agit notamment de l’alcool, des épices, de certains jus de fruits trop acides, les boissons gazeuses, le chocolat et le café. Il faut aussi combattre la constipation qui augmente la pression dans l’abdomen et favorise le reflux.

 

 Issaka Saïdou(onep)