Séance de travail entre les parlementaires nigériens et danois : Louer la coopération fructueuse existante entre les deux pays

Politique
Spread the love

Sharing is caring!

 

Peu après l’entretien avec le Président de l’Assemblée Nationale, une séance de travail et d’échanges a regroupé, hier matin à l’Assemblée nationale,  les députés nigériens et danois. Cette séance de travail a été co-présidée par la présidente du Groupe d’Amitié Niger-Danemark, l’honorable députée Ali Mariama Elhadji Ibrahim, également présidente de la Haute Cour de Justice et l’honorable députée Eva Kjer Hasen.

Dans ses mots introductifs, la présidente du Groupe d’Amitié Niger-Danemark, l’honorable Ali Mariama Elhadji Ibrahim, a rappelé que  le Niger partage avec le Royaume du Danemark une longue histoire et vieille relation amicale, qui s’est construite et s’est renforcée sur la base de la confiance et l’affection. « Notre amitié séculaire repose sur une coopération multidimensionnelle et le Danemark a toujours été un partenaire privilégié du Niger sur tous les plans», a-t-elle ajouté.

Selon l’honorable Ali Mariama Elhadji Ibrahim, « notre coopération bilatérale est axée sur le secteur de l’eau et de l’assainissement ainsi que sur l’agriculture et le développement rural ». « Nous nous réjouissons de la signature de plusieurs accords de coopération entre les deux pays. Au-delà de l’aide bilatérale, le Royaume du Danemark soutient la prévention des conflits au Niger par le biais du Programme Régional pour la Paix et la Stabilité dans le Sahel », a-t-elle déclaré.

Évoquant cette visite de parlementaires danois dans notre pays, elle a estimé que leur visite au Niger est donc l’occasion de renforcer ces liens de coopération unissant nos deux pays. C’est d’autant plus important « parce que la coopération entre nos deux institutions parlementaires n’est pas ce qu’elle devrait être. Elle s’est essoufflée un peu », a-t-elle relevé. Par ailleurs, elle a souligné que de 2014 à 2017, l’Assemblée Nationale du Niger a bénéficié d’un appui en renforcement des capacités par son administration parlementaire et des députés.

Donc, cette visite arrive à point nommé tout en se réjouissant qu’elle « serve de relais pour relancer la coopération interparlementaire entre les élus de nos deux pays ». «Notre parlement compte 171 députés et six groupes parlementaires dont un de l’opposition. Nous avons sept commissions générales permanentes et plusieurs groupes d’amitié », a-t-elle expliqué.

La présidente du Groupe d’Amitié Niger-Danemark a assuré que le parlement s’acquitte honorablement de son rôle de contrôle et de surveillance de l’action gouvernementale. Il nourrit de belles ambitions et s’attache « à renforcer la culture de reddition de compte de nos responsables publics », a-t-elle espéré.

Aussi, a-t-elle poursuivi, « nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres et nous serions très heureux de renforcer nos échanges et surtout établir dans un futur proche des accords de coopération ». Le Parlement danois « est un modèle de démocratie, de contrôle et de surveillance de l’action du pouvoir exécutif et notre institution aurait tellement à apprendre à travers ce rapprochement », a-t-elle conclu.

Mamane Abdoulaye(onep)